[Rue des écoles, 08.05.2016) Frédérique Rolet : les journées de la refondation, où est le vrai bilan ?

9 mai 2016

Frédérique Rolet (secrétaire générale du SNES-FSU) était interviewée le 8 mai 2016 dans l’émission « Rue des écoles » sur France Culture. L’enseignante revient sur l’opération de communication « journées de la refondation » organisée par le Ministère de l’éducation nationale.  Un bilan flou, l’absence du lycée et de l’enseignement supérieur….

En marge des « journées », le SNES-FSU donnait la parole aux enseignants devant le Palais Brongniart :

 


26 janvier 2016 : mobilsation contre la réforme #Collège2016 : la revue de presse

27 janvier 2016

Dans le second degré, une intersyndicale représentant 80% de la profession a tenu son pari d’une grève majoritaire contre la réforme collège, pour des moyens conséquents à la prochaine rentrée scolaire.

Le reportage vidéo du SNES à Paris et en province :

La réforme du collège, imposée sans concertation par le ministère, introduit des dispositifs d’enseignement qui dénaturent le métier, diminuent les horaires disciplinaires, sans aucun bénéfice pédagogique pour les élèves, et sont une véritable « usine à gaz » pour l’organisation des établissements. Depuis presque un an, la ministre de l’éducation refuse d’entendre les professeurs qui connaissent pourtant bien le terrain et les élèves. Son mépris affiché pour leurs revendications conduit les personnels à lui adresser un carton rouge : carton rouge contre sa réforme, carton rouge pour son refus du dialogue social, carton rouge pour sa communication mensongère.

Mais c’est aussi la question des rémunérations qui a mobilisé l’ensemble de la fonction publique, dont les salaires sont gelés depuis juillet 2010. Dans toute la France les cortèges de manifestants ont défilé, plus de 90 manifestations on été recensées, avec des dizaines de milliers de personnels qui interpellaient ainsi le gouvernement.

Le communiqué du SNES-FSU
La page Facebook dédiée
La revue de presse (pearltrees)
La mobilisation vue des S3

Greve26_Profs1

La préparation de la mobilisation à Marseille (France3) :


Pourquoi les enseignants sont-ils appelés à faire grève mardi 3 février ?

10 février 2015

Le 3 février, Appel à la grève des enseignants par le syndicat FSU
Magali Espinasse, co-secrétaire Snes-FSU de la Vienne, revient sur les raisons de la grève sur le plateau de France 3 Poitou-Charentes.


Sanction levée pour un professeur suspendu pour avoir montré en classe des caricatures

23 janvier 2015

lemonde « …Le professeur, « à sa demande », ne retournera pas dans son établissement, mais ira enseigner ailleurs. Quant à la grève, elle « n’a plus lieu d’être puisque nous avons obtenu gain de cause », tranche José Pozuelo, secrétaire départemental au SNES-FSU (Syndicat national des enseignements de second degré-Fédération syndicale unitaire). « La raison l’a donc emporté », a commenté le syndicat dans un communiqué, tout en regrettant que « la mise en cause d’un professeur sur une rumeur et la précipitation à lui imputer une faute, sans l’avoir entendu, [aient] conduit à une sorte de scandale public. »… »

Lire l’article en intégralité 


Enseignant suspendu à Mulhouse : « Nous voulons la réintégration ! »

23 janvier 2015

lalsace« …A défaut d’être reçu par le sous-préfet de Mulhouse – « le préfet lui a répondu qu’il fallait laisser la main à l’Éducation nationale » , a indiqué un représentant du Snes-FSU – ce dernier a lu la lettre ouverte adressée à la ministre de l’Éducation nationale : « Que s’est-il passé dans la chaîne des responsabilités, de la principale au recteur, pour créer une telle injustice, qui bafoue les règles élémentaires de la République et de ses principes ? Pouvez-vous demander à l’école de la République de remplir partout ses missions et abandonner un collègue, dont nous savons l’intégrité et l’investissement ? Vous laisseriez se perpétrer une injustice et vous ouvririez la porte à une déstabilisation plus forte encore de l’école et de ses maîtres, au moment ou l’école publique laïque a besoin de soutien. »… »

Lire l’article en intégralité


La réforme des ZEP met les profs en émoi

23 novembre 2014

metro« Inadmissible, pour Thierry Ananou, secrétaire académique à Paris du SNES-FSU, syndicat des professeurs du secondaire : « A Paris, les inégalités se creusent de plus en plus. 170.000 ménages vivent sous le seuil de pauvreté, et le nombre de collèges où l’on rencontre de la difficulté scolaire a augmenté », nous explique-t-il. »…

Lire l’intégralité de l’article


Collège Saint-Exupéry : « Touche pas à ma ZEP ! »

23 novembre 2014

logo_JSL_small« Car si le déclassement est confirmé en début d’année, les moyens humains et financiers supplémentaires accordés à ces établissements risquent de disparaître. « On a cherché à nous rassurer, explique Romain Morlat, délégué Snes/FSU au collège, en parlant de moyens maintenus et repensés. Mais sans pour autant s’engager sur des données chiffrées… » Ce qu’ils craignent : moins de professeurs, des élèves plus nombreux dans les classes, des projets supprimés… « L’inspecteur d’Académie a confirmé qu’on se retrouverait dans une tranche entre les ZEP et les non ZEP. La diminution des moyens est donc là, même si elle peut s’étaler sur plusieurs années. On est victime de notre succès ! » Pour lui, le risque est également la mise en péril de la « mixité sociale. Avant, les familles les plus aisées avaient une stratégie d’évitement, ce qui n’était plus le cas. Aujourd’hui, cela risque de revenir et le collège va se dégrader. »… »

Lire l’intégralité de l’article


%d blogueurs aiment cette page :