Après la rentrée, la tension persiste dans l’éducation

17 septembre 2010

17/09/2010
Laurent Mouloud

Des classes surchargées, des centaines de postes d’enseignants non pourvus, des profs stagiaires à bout… Les syndicats tirent un premier bilan très inquiétant de la rentrée scolaire.

Ce constat est largement partagé par le SNES-FSU, dont les sections académiques de Paris, Créteil et Versailles tiraient hier un premier bilan de la rentrée. « Nous sommes confrontés à une situation inédite en terme de manque de moyens, confirme Pierre Claustre, le secrétaire général du SNES-Créteil. On n’arrive plus à mettre un prof devant chaque classe ! »

Cet article n’est plus en ligne.
—–
Le Site du SNES Créteil

Le Site du SNES Paris

Le Site du SNES Versailles


Académies d’Ile-de-France – Les profs dénonçent un manque criant de remplaçants

17 septembre 2010

17/09/2010
Anne-Laure Abraham

Les représentants du SNES, principal syndicat enseignant, des académies de Paris, Versailles et Créteil ont dressé hier un bilan extrêmement critique de la rentrée scolaire dans les collèges et les lycées de la région parisienne.

« Les rectorats ne disposent d’aucune réserve pour répondre aux besoins de remplacement », lâche Marie-Damienne Odent, secrétaire générale du SNES pour l’académie de Versailles. Dominique Chauvin, son collègue de l’académie de Créteil ajoute : « Le vivier de titualires est quasiment inexistant et celui des contractuels est en partie utilisé. »

Lire l’article dans son intégralité.
Disponible seulement pour les abonnées et en achat à l’unité.
—–
Le Site du SNES Créteil

Le Site du SNES Paris

Le Site du SNES Versailles


Académie de Lyon – Les enseignants débutants n’ont pas tous un tuteur

15 septembre 2010

15/09/2010
Muriel Florin

A cette rentrée, les enseignants du secondaire tout juste diplômés sont nommés à plein temps en classe. Des professeurs chevronnés sont censés les épauler. Mais certains ne répondent pas présent.

Certains syndicats enseignants prônent de refuser la mission. « Parce que la tâche est extrêmement lourde et doit être effectuée sur des heures supplémentaires. Parce que ce genre de compagnonnage n’est pas efficace. Parce que cela constitue un moyen de ne pas être complice de la réforme de la formation », détaille Elodie Lebas, responsable du SNES-FSU à Lyon. Le recteur Debbasch a toujours minimisé le problème.

Lire l’article dans son intégralité.
—–

Le SNES en campagne – Conditions de stage : le grand bazar

Le Site du SNES Poitiers


Académie de Poitiers – Des enseignants refusent

14 septembre 2010

14/09/2010
Stéphane Durant

Comme ailleurs, des enseignants de Charente-Maritime ne veulent pas devenir tuteurs de professeurs stagiaires. Exemple à Saintes au collège Edgar-Quinet.

Le SNES (Syndicat national des enseignants du second degré) affirme qu’« environ 55 % des professeurs stagiaires n’ont pas de tuteurs. » Ce qui représenterait un peu plus d’une cinquantaine. Une bataille de chiffres est en tout cas engagée. Michelle Vinel, l’inspectrice chargée du dossier au rectorat, parle quant à elle de « 30 % de stagiaires sans tuteurs. » Et la rectrice de l’académie de Poitiers, Béatrice Cormier, aurait avancé le chiffre de 10 % au SNES. (…)
« Les nouvelles dispositions répondent uniquement à la volonté de faire des économies. Et ça, les professeurs l’ont bien compris », insiste Jacky Ferrand, co-secrétaire départemental du SNES.

Lire l’article dans son intégralité.
—–

Le SNES en campagne – Conditions de stage : le grand bazar

Le Site du SNES Poitiers


« Plus d’élèves, moins de professeurs »

11 septembre 2010

11/09/2010
20 heures

Les effectifs d’élèves ont augmenté de plus de 53.000 élèves dans le primaire et le secondaire à la rentrée. Ce sera le cas encore en 2011. Certains s’inquiètent du sureffectif que cela peut induire dans les classes, déjà surchargées.


Voir l‘intervention de Daniel Robin, co secrétaire général du SNES-FSU dans le reportage (0″50-1″06).
—–


Le SNES en campagne : Budget – Rentrée


Une rentrée scolaire sous le signe du changement

7 septembre 2010

07/09/2010

Ignorante des débats qui entourent l’éducation nationale depuis plusieurs mois, la rentrée s’est effectuée à peu près normalement pour les 857 000 enseignants chargés d’accueillir quelques 12 millions d’élèves.

Cette année, ce sont 16000 enseignants de moins qui ont effectué la rentrée à cumuler aux 13500 en 2009. Daniel Robin, co-secrétaire général du SNES, « estime que l’accumulation des difficultés fait de cette rentrée un cru particulier, une rentrée marquée aussi par des grèves dès la deuxième semaine. »

Lire l’article dans son intégralité.
—–

Le SNES en campagne : Le SNES appelle à la grève les 6 et 7 septembre

Le SNES en campagne – Communiqué de presse du 6 septembre 2010 : « Grève du 6 septembre : les personnels du second degré interpellent le ministre »


Grève: les profs à l’échauffement

7 septembre 2010

07/09/2010
Véronique Soulé

Appelés à manifester hier contre la politique du ministère, les enseignants ont répondu timidement.

A Paris, 1 800 personnes selon la police et 6 000 selon le SNES ont défilé. Ils étaient quelques centaines dans les grandes villes comme Bordeaux, Lille, Lyon, Marseille, Nice, Rennes ou Toulouse. «On savait que ce serait difficile» de réunir beaucoup de grévistes, a expliqué à l’AFP Laurent Tramoni, secrétaire du SNES à Marseille : «C’est un sacré investissement financier et professionnel pour les enseignants, car c’est le premier jour de classe pour les élèves et la veille d’une grosse journée de grève.»

Lire l’article dans son intégralité.
—–

Le SNES en campagne : Le SNES appelle à la grève les 6 et 7 septembre

Le SNES en campagne – Communiqué de presse du 6 septembre 2010 : « Grève du 6 septembre : les personnels du second degré interpellent le ministre »


%d blogueurs aiment cette page :