Vincent Bellegueule, secrétaire adjoint du SNES-FSU dans l’Académie d’Amiens, invité de France Bleu

15 décembre 2014

france-bleu

Invité de France Bleu Picardie Matin, Vincent Bellegueule, secrétaire adjoint du SNES-FSU dans l’Académie d’Amiens. Au micro de Vincent Delorme, ce professeur d’anglais en collège détaille ses attentes en matière d’évaluation des élèves. Avec Vincent Schneider, on découvre la tendance des messages postés sur la page Facebook France Bleu Picardie, souvent critiques à l’égard du corps enseignant.

Lire l’intégralité de l’article


Nouvelle manifestation contre la réforme des ZEP

15 décembre 2014

logo-liberation-311x113

Plusieurs centaines d’enseignants d’Ile-de-France ont manifesté mardi, à Paris, pour protester contre le projet de réforme de l’éducation prioritaire, a-t-on appris de sources concordantes. Entre 1 200 selon la police et 2 500 personnes selon le syndicat d’enseignants Snes-FSU de Créteil ont défilé dans les rues de la capitale pour «demander des comptes» à la ministre de l’Education nationale Najat Vallaud-Belkacem sur la nouvelle carte de l’éducation prioritaire.

Les enseignants du primaire et du secondaire sont venus «des huit départements de l’Ile-de-France, notamment de l’académie de Créteil et de Versailles», selon le Snes-FSU dans un communiqué. Ils s’opposent à la sortie de «nombreux établissements» des zones d’éducation prioritaire (ZEP) et «dénoncent l’arbitraire des décisions prises et l’influence des élus politiques plus importante que les critères sociaux mis en avant par le ministère», ajoute-t-il.

2014-12-09_7

Des parents et enseignants de plusieurs villes de France (Paris, Marseille, Orléans et de Seine-Saint-Denis…) sont mobilisés depuis plusieurs semaines contre la sortie de collèges et écoles des ZEP. La nouvelle carte de l’éducation prioritaire devrait être connue à la mi-décembre. En jeu, la répartition des réseaux d’éducation prioritaire attribués par le ministère dans le cadre de la refonte des ZEP. La réforme, qui s’appliquera sur tout le territoire à la rentrée 2015, implique que certains établissements entreront en ZEP et d’autres en sortiront, choix effectué par chaque académie suivant un indicateur social.

Lire l’article en intégralité


#EducationPrioritaire + de 500 enseignants, parents et élus manifestent à Melun

15 décembre 2014

leparisien

Lire l’article en intégralité


Dordogne : le collège de Piégut-Pluviers privé du label « réussite scolaire » ?

9 décembre 2014

sudouest« …Des enseignants du collège de Piégut-Pluviers ont présenté une motion, il y a quelques jours en conseil d’administration, pour revendiquer le maintien de l’établissement dans le dispositif national de l’éducation prioritaire. « Nous estimons que cela mettrait en péril la réussite de nos élèves qui bénéficient aujourd’hui d’une éducation prioritaire et secondaire de qualité, rendue possible grâce aux moyens humains et financiers spécifiques alloués », lit-on dans ce texte diffusé par le syndicat Snes-FSU, approuvé par 12 membres du conseil d’administration (contre deux abstentions et trois refus de voter)… »

Lire l’article en intégralité


Éducation Vallaud-Belkacem interpellée sur les ZEP au Salon de l’éducation

9 décembre 2014

lhumanite« …Alors que les syndicats de Paris, Créteil et des Hauts-de-Seine appelaient à manifester jeudi devant le ministère, certains ont profité de l’ouverture du Salon de l’éducation pour interpeller Najat Vallaud-Belkacem sur leurs revendications. « On vous demande un discours vraiment très fort et engagé », « particulièrement sur l’éducation prioritaire », a dit Bernadette Groison, secrétaire générale de la FSU, première fédération de l’éducation, alors que la grogne se développe sur des sorties de ZEP d’écoles et de collèges. Dans des endroits comme le 93, « il serait peut-être bon d’imaginer un plan d’urgence », a dit Roland Hubert, du Snes-FSU, premier syndicat du secondaire. Vendredi, lors d’un point d’étape sur la refondation de l’école, « j’aurai l’occasion de faire ce discours que vous attendez », a annoncé la ministre. Elle a précisé à la presse que 350 millions d’euros supplémentaires devraient être investis dans la nouvelle carte de l’éducation prioritaire. »

FullSizeRender(5)

Lire l’aricle en intégralité


La réforme des ZEP met les profs en émoi

23 novembre 2014

metro« Inadmissible, pour Thierry Ananou, secrétaire académique à Paris du SNES-FSU, syndicat des professeurs du secondaire : « A Paris, les inégalités se creusent de plus en plus. 170.000 ménages vivent sous le seuil de pauvreté, et le nombre de collèges où l’on rencontre de la difficulté scolaire a augmenté », nous explique-t-il. »…

Lire l’intégralité de l’article


Collège Saint-Exupéry : « Touche pas à ma ZEP ! »

23 novembre 2014

logo_JSL_small« Car si le déclassement est confirmé en début d’année, les moyens humains et financiers supplémentaires accordés à ces établissements risquent de disparaître. « On a cherché à nous rassurer, explique Romain Morlat, délégué Snes/FSU au collège, en parlant de moyens maintenus et repensés. Mais sans pour autant s’engager sur des données chiffrées… » Ce qu’ils craignent : moins de professeurs, des élèves plus nombreux dans les classes, des projets supprimés… « L’inspecteur d’Académie a confirmé qu’on se retrouverait dans une tranche entre les ZEP et les non ZEP. La diminution des moyens est donc là, même si elle peut s’étaler sur plusieurs années. On est victime de notre succès ! » Pour lui, le risque est également la mise en péril de la « mixité sociale. Avant, les familles les plus aisées avaient une stratégie d’évitement, ce qui n’était plus le cas. Aujourd’hui, cela risque de revenir et le collège va se dégrader. »… »

Lire l’intégralité de l’article


%d blogueurs aiment cette page :