Fonctionnaires dans la rue : un sévère avertissement

10 octobre 2017

La grève du 10 octobre constitue un avertissement sévère que le gouvernement devrait prendre au sérieux. Quelques mois après son élection, la politique du Président de la République a eu pour effet de mobiliser les fonctionnaires à l’appel unanime de leurs organisations. Dans ce cadre, plus d’un personnel du second degré sur trois a répondu à l’appel Ils ont ainsi voulu marquer leur colère devant une politique qui stigmatise les fonctionnaires, fait peser de lourdes menaces sur leur pouvoir d’achat et leurs conditions de travail. Alors que le second degré connaît toujours une crise de recrutement persistante une augmentation continue du nombre d’élèves, le gouvernement annonce un retour du gel du point d’indice, une hausse du taux de la CSG peu et mal compensée, le rétablissement du jour de carence, un retard dans la mise en place des mesures de carrières actées par l’État, 2600 suppressions de postes dans les collèges et les lycées au budget 2018 et d’autres à venir ! Il est urgent de changer de cap.

Reportage dans le cortège parisien auprès d’enseignants du second degré, avec l’équipe du SNES-FSU TV

Publicités

#Rentrée2017 Mobilisation du SNES-FSU Martinique (Gilles Gaudion)

2 octobre 2017

En marge du Conseil National du SNES-FSU, le 27 septembre, Gilles Gaudion nous résume les raisons de la mobilisation syndicale en Martinique à la rentrée 2017.


Pourquoi les fonctionnaires sont-ils en grève le 10 octobre ?

29 septembre 2017

Le 10 octobre prochain, neuf fédérations syndicales de la fonction publique appellent à la grève et à une journée de mobilisation. Cette semaine l’équipe de SNES Actu se penche sur les raisons de la colère des fonctionnaires : Depuis l’arrivée du nouveau gouvernement, les mesures négatives s’accumulent pour les agent.e.s de la Fonction publique : gel de la valeur du point indice, rétablissement de la journée de carence, perspective de 120 000 suppressions d’emplois sur les 3 versants de la Fonction publique…


Grève du 8 septembre 2016 – revue de presse / communiqué

9 septembre 2016

20160908_flyerteaser1

Grève du second degré : les personnels attendent des réponses

Quels que soient les propos de la Ministre de l’Éducation, les faits ne mentent pas : nous sommes loin d’une rentrée apaisée.

Les personnels du second degré ont pu mesurer à l’occasion de la rentrée l’état de désorganisation des collèges, les problèmes suscités en lycée par la montée des effectifs notamment. La volonté d’imposer à marche forcée une réforme des collèges combattue depuis plus d’un an par la majorité des collègues, de renouveler les programmes sur quatre niveaux simultanément produit ses effets ; problèmes d’emplois du temps, de manuels, incertitude sur le contenu de l’accompagnement , vies scolaires réduites, les problèmes s’accumulent.
Nous sommes loin du grand élan pédagogique dont on nous rebat les oreilles depuis des mois. De nombreux collègues font part de leur lassitude, du besoin de traiter sérieusement les questions éducatives.

En se mettant en grève, pour près d’un quart d’entre eux, dans la période chargée de la rentrée, les personnels du second degré ont voulu donner ce message à la Ministre : il faut des mesures d’urgence, des discussions sérieuses sur la mixité, la lutte contre les inégalités, les conditions de réussite de tous les élèves au collège comme au lycée.

lien du communiqué

Notre dossier « revue de presse » Pearltrees avec liens et videos


26 janvier 2016 : mobilsation contre la réforme #Collège2016 : la revue de presse

27 janvier 2016

Dans le second degré, une intersyndicale représentant 80% de la profession a tenu son pari d’une grève majoritaire contre la réforme collège, pour des moyens conséquents à la prochaine rentrée scolaire.

Le reportage vidéo du SNES à Paris et en province :

La réforme du collège, imposée sans concertation par le ministère, introduit des dispositifs d’enseignement qui dénaturent le métier, diminuent les horaires disciplinaires, sans aucun bénéfice pédagogique pour les élèves, et sont une véritable « usine à gaz » pour l’organisation des établissements. Depuis presque un an, la ministre de l’éducation refuse d’entendre les professeurs qui connaissent pourtant bien le terrain et les élèves. Son mépris affiché pour leurs revendications conduit les personnels à lui adresser un carton rouge : carton rouge contre sa réforme, carton rouge pour son refus du dialogue social, carton rouge pour sa communication mensongère.

Mais c’est aussi la question des rémunérations qui a mobilisé l’ensemble de la fonction publique, dont les salaires sont gelés depuis juillet 2010. Dans toute la France les cortèges de manifestants ont défilé, plus de 90 manifestations on été recensées, avec des dizaines de milliers de personnels qui interpellaient ainsi le gouvernement.

Le communiqué du SNES-FSU
La page Facebook dédiée
La revue de presse (pearltrees)
La mobilisation vue des S3

Greve26_Profs1

La préparation de la mobilisation à Marseille (France3) :


Manifestation nationale contre la réforme du collège // 10 octobre 2015

13 octobre 2015

Samedi 10 octobre 2015, 16 000 personnes, parents et enseignants, ont défilé dans les rues de Paris contre la réforme du collège. C’est la plus importante mobilisation pour le second degré depuis longtemps.Autonomie des établissements, suppression des classes européennes et bilangues, disparition des enseignements de langues anciennes, lien avec la réforme des lycées, les réactions sont très vives dans le cortège.

Notre reportage vidéo :

L’article des Echos : http://www.lesechos.fr/politique-societe/societe/021395349506-reforme-du-college-la-nouvelle-guerre-de-tranchee-1164275.php

Reportage France 3 : http://www.francetvinfo.fr/societe/education/manifestation-a-paris-contre-la-reforme-du-college_1122081.html

Revue de presse #sam10manif  Pearltrees : http://www.pearltrees.com/snesfsu/sam10manif-octobre-presse/id14882087


France Inter « Le téléphone sonne » sur la réforme du collège, avec Frédérique Rolet 17.09.2015

26 septembre 2015

« Faut-il réformer le collège ? » Au soir de la grève intersyndicale contre la réforme du collège, le 17 septembre 2015, Nicolas Demorand invite sur le plateau du « Téléphone sonne » d’Europe 1, Florence Robine, directrice générale de l’Enseignement Scolaire au Ministère de l’Éducation nationale et Frédérique Rolet, Secrétaire nationale du SNES-FSU.


%d blogueurs aiment cette page :