La rentrée scolaire perturbée par des mouvements sociaux « exceptionnels»

1 septembre 2010

01/09/2010
Jessica Berthereau

L’année scolaire débute jeudi pour quelque 12 millions d’écoliers, collégiens et lycéens. Une rentrée inédite, avec deux grèves prévues dès le début de la semaine prochaine. Les syndicats et le ministre de l’Education s’affrontent, notamment sur les suppressions de postes et la formation des enseignants.

Pour les syndicats d’enseignants, en revanche, la reprise des cours s’annonce « sombre et pesante » et « accumule tous les problèmes ».

Phénomène inédit, deux grèves sont prévues dès la deuxième semaine de cours. En plus de la journée de grève interprofessionnelle sur les retraites, le 7 septembre, le SNES-FSU a appelé à la grève le 6 septembre dans les collèges et les lycées. « A rentrée exceptionnelle, réponse syndicale exceptionnelle », justifie le premier syndicat du second degré, qui s’oppose notamment aux réformes du lycée et de la formation des enseignants.

Lire l’article dans son intégralité.
—–


Le SNES en campagne : Le SNES appelle à la grève les 6 et 7 septembre


Académie de Reims – Les profs du secondaire en grève lundi prochain

31 août 2010

31/08/2010

A l’appel du syndicat majoritaire SNES-FSU, les enseignants des collèges et lycées de Champagne-Ardenne sont appelés à la grève lundi 6 septembre, premier vrai jour de cours pour les élèves. En cause, les « supressions de postes », « le pouvoir d’achat en berne », « les dérives sécuritaires » et l’absence de formation pour les nouveaux professeurs ont expliqué ce matin les représentants champardennais du syndicat.

Lire la brève dans son intégralité.
—–


Le SNES en campagne : Le SNES appelle à la grève les 6 et 7 septembre


L’éducation nationale peut s’inspirer des entreprises?

30 mars 2010

30/03/10
Jean Leymarie

Avec le « pacte de carrière »,  Luc Chatel veut favoriser la mobilité et systématiser un entretien de ressources humaines après deux ans puis quinze ans de métier.

Une réunion avec les syndicats sur la revalorisation a eu lieu ce matin. Au menu des discussions, les augmentations de salaires annoncées dimanche pour les 20.000 enseignants qui vont être recrutés cette année (157 euros par mois pour un certifié, 259 pour un agrégé) et pour les 170.000 qui sont en poste depuis moins de sept ans (660 euros par an pendant sept ans).

– A écouter : L’éducation nationale peut-elle s’inspirer des entreprises?
Débat (10’34) entre Daniel Robin, cosecrétaire général du SNES-FSU et François de Closets, journaliste

—–

– Communiqué du SNES : « revalorisation : le ministre méprise les personnels et le dialogue social »
– Le SNES en campagne : Il faut revaloriser nos métiers


Luc Chatel a reçu les syndicats de l’Education mardi

30 mars 2010

30/03/10
(par AP)

Le ministre de l’Education nationale, Luc Chatel, a reçu mardi matin les syndicats d’enseignants pour leur présenter les revalorisations salariales prévues à la rentrée de septembre prochain, et annoncées dimanche.

Le SNES, principal syndicat du second degré, a dénoncé une « caricature de dialogue social ».[…] »Non seulement le ministre avait pris soin de rendre largement publiques dans les médias ces mesures avant de les présenter aux organisations syndicales, mais de plus, cette réunion n’avait aucunement comme objectif d’ouvrir une négociation », a déclaré le Syndicat national des enseignements du second degré (SNES) dans un communiqué diffusé à l’issue de cette rencontre.

Lire l’article dans son intégralité.
—–

Le SNES en campagne – Communiqué de presse du 30 mars 2010 : « Revalorisation : le ministre méprise les personnels et le dialogue social »

Le SNES en campagne – Communiqué de presse du 29 mars 2010 : « Revalorisation au rabais »

Le SNES en campagne – Il faut revaloriser nos métiers


Revalorisation des enseignants

29 mars 2010

29/03/10

Déceptions à la suite des annonces de Luc Chatel sur la revalorisation des enseignants.

Voir les interventions de Daniel Robin, cosecrétaire général du SNES-FSU, en plateau dans le journal de 22 heures de Public Sénat (de 19’20 à 26’00)

—–

Le SNES en campagne – Communiqué de presse du 29 mars 2010 : « Revalorisation au rabais »

Le SNES en campagne – Il faut revaloriser nos métiers


Augmentation des enseignants débutants: les syndicats et le Parti socialiste dénoncent une mesure insuffisante

29 mars 2010

29/03/10
(avec AP)

Plusieurs syndicats de l’éducation et le Parti socialiste jugeaient lundi insuffisante la revalorisation de la rémunération des jeunes enseignants, annoncée la veille par le ministre de l’Education nationale Luc Chatel.

Pour le SNES-FSU, l’annonce reste « dans une logique qui ne répond pas à l’engagement de Nicolas Sarkozy, à la veille de son élection et renouvelé après son élection ». « Cet engagement d’une revalorisation du métier d’enseignant concernait une revalorisation de l’ensemble des personnels », insiste le principal syndicat du second degré dans un communiqué.

« Le montant de la revalorisation des nouveaux recrutés apparaît très limité au regard de l’élévation du niveau de recrutement et n’aura d’effet que sur les cinq à six premières années de la carrière, les rémunérations étant ensuite identiques à celles qui existent aujourd’hui », note le SNES-FSU, qui demande que la revalorisation fasse l’objet d’un « plan pluriannuel discuté et arrêté dès cette année ».

Lire l’article dans son intégralité.

—–

Le SNES en campagne – Communiqué de presse du 29 mars 2010 : « Revalorisation au rabais »

Le SNES en campagne – Il faut revaloriser nos métiers


Des enseignants déçus par les augmentations de salaires annoncées par Chatel

29 mars 2010

29/03/10
(par AFP)

Les revalorisations salariales d’une partie des enseignants annoncées par le ministre de l’Education déçoivent une profession qui dit souffrir d’une dégradation des conditions de travail et d’un manque de considération de la société.

De son côté, le Snes-FSU (collèges et lycées) a calculé que sur toute une carrière, la revalorisation annoncée correspondait à « 30 euros de plus par mois« , alors que le niveau de recrutement est relevé (à niveau bac +5, à la rentrée 2010). « Quelle entreprise oserait parler de revalorisation?« , s’est indigné le syndicat.

Lire l’article dans son intégralité.
—–

Le SNES en campagne – Communiqué de presse du 29 mars 2010 : « Revalorisation au rabais »

Le SNES en campagne – Il faut revaloriser nos métiers


%d blogueurs aiment cette page :