EPI, AP, nouveaux programmes… quelle #rentrée2016 ?

5 septembre 2016

Enseignements pratiques interdisciplinaires imposés sans concertation, hausse des effectifs élèves en lycée, mise en place des programmes simultané sur les 4 années…  Sur les antennes régionales de France Bleu, des enseignants (collège et lycée) et représentants académiques et départementaux du SNES-FSU font le point sur la rentrée scolaire 2016 dans les établissements.


Académie d’Orléans-Tours – Loir-et-Cher – Collèges : des moyens jugés  » insuffisants  »

16 mars 2013

nouvellerepublique216/03/2013

L’ensemble des syndicats d’enseignants a refusé, par un vote unanime, le projet de “ dotation horaire globale ” pour les collèges.

« L’enseignement d’options est remis en cause, grec, latin et même niveaux en langues vivantes. Et l’attribution des heures pour le soutien des élèves de 6e en difficulté, pourtant obligatoire, est en fait dédiée au travail en groupes des matières scientifiques. C’est inacceptable », explique Julien Redon au nom du SNES-FSU.
Autre motif d’inquiétude pour les syndicats : le nombre de postes non attribués (avec l’intervention sur ces cours de remplaçants, contractuels et stagiaires) et la dégradation des « compléments de service » qui va entraîner l’intervention de dix-neuf enseignants sur plusieurs collèges, quelques heures par semaine.
« Ce qui rend la gestion du planning des cours difficile, ne permet pas aux enseignants de s’investir dans l’établissement et leur occasionne des trajets supplémentaires. Nous remarquons que ce sont les collèges en zone rurale qui sont le plus touchés par ces attributions dispersées ou les postes qui seront occupés par des remplaçants. »

Lire l’article dans son intégralité.
—–

Le Site du SNES Orléans-Tours


Académie d’Orélans-Tours – Des profs formés au vote dans leur établissement

16 janvier 2013

lanouvellerepublique16/01/2013
Alexandre Larue

DHG, TRMD, H/E, Dasen… Pas facile de s’y retrouver dans le jargon de l’Éducation nationale.

Une trentaine de professeurs s’y sont attelés hier, à l’IUFM de Châteauroux. « C’est très technique effectivement, explique Cécile Lecoq, professeur de français au collège de Levroux et co-secrétaire départementale du syndicat SNES-FSU. C’est pour ça qu’on organise cette formation. Les professeurs du second degré doivent s’exprimer sur la répartition de la dotation horaire globale, lors des conseils d’administrations des établissements. Ils doivent donc être informés et apprendre à lire ces documents, c’est là qu’on intervient. »

Lire l’article dans son intégralité.
—–

Le Site du SNES Orléans-Tours


Des profs de physique tenus de faire des maths ou de se recycler

30 avril 2012

30/04/2012
Aurélie Abadie

Dans l’académie d’Orléans-Tours, des professeurs remplaçants en physique-chimie se sont vus attribuer de force des postes en mathématiques à la dernière rentrée scolaire.

Selon Emmanuelle Kraemer du SNES-FSU, c’est la réforme du lycée qui a mis à mal l’enseignement des sciences, en supprimant des heures.
« On a supprimé des dédoublements pour les sciences expérimentales, dans les collèges et les lycées, et puis on a repensé la série S en réduisant les heures de physique-chimie. »

Lire l’article dans son intégralité.
—–

Le Site du SNES Orléans


Stupeur de profs de physique, invités par leur rectorat à… changer de métier

27 avril 2012

27/04/2012
Aurélie Collas

Dans l’éducation nationale, la « mobilité professionnelle » est encouragée… parfois un peu à marche forcée. Dans une lettre datée du 10 avril, la directrice des ressources humaines (DRH) du rectorat d’Orléans-Tours « engage vivement » les professeurs remplaçants de physique-chimie à « réfléchir à une reconversion (…) en vue d’un changement définitif de discipline, voire un autre métier ».

Une situation qui n’est pas propre à l’académie d’Orléans-Tours et que Daniel Robin, secrétaire général du syndicat SNES-FSU, perçoit comme « une forme de mépris : comme si les compétences disciplinaires n’avaient aucune importance ! » Pourtant, rien d’illégal.

Lire l’article dans son intégralité.
—–

Le Site du SNES Orléans


Académie d’Orléans-Tours – Nommée trop loin, la prof a craqué

10 janvier 2011

10/01/2011

Une enseignante creusoise doit rouler plus de 200 km par jour pour assurer son service.

Magali a calculé : « Ca me faisait rouler 1.300 kilomètres par semaine. […] J’aime mon métier et je m’investis. Mais dans ces conditions, il ne peut y avoir un enseignement de qualité. Je suis rentrée de Tours le vendredi soir avec 150 copies à corriger. Physiquement, je n’en pouvais plus ».[…]
Confirmation syndicale au SNES, à Orléans : « Ces situations personnelles catastrophiques sont inévitables, observe Emmanuelle Kraemer, il y a 200 postes de TZR en moins cette année dans l’Académie. En parallèle, le nombre des vacataires augmente et le rectorat fait même appel à des retraités ».

Lire l’article dans son intégralité.
—–

Le Site du SNES d’Orléans-Tours


Académie d’Orléans-Tours – Bourges – Les professeurs stagiaires se sentent dans la galère

21 octobre 2010

21/10/2010
Vincent Michel

La FSU avait appelé à se rassembler pour mettre en lumière la situation des professeurs stagiaires.

Selon Marie Lamy de La Chapelle, secrétaire départementale de la SNES-FSU, cette disposition « a permis de supprimer des postes à temps plein ».[…]
« Le recteur de l’académie avait promis de les remplacer par des professeurs qualifiés TZR ou des contractuels. Or une note de service demande d’organiser le remplacement en interne », dénonce la représentante du SNES-FSU.

Lire l’article dans son intégralité.
—–
Le SNES en campagne – Journée nationale d’expression des stagiaires : le dossier de la conférence de presse

Le Site du SNES Orléans-Tours


%d blogueurs aiment cette page :