Collège Saint-Exupéry : « Touche pas à ma ZEP ! »

23 novembre 2014

logo_JSL_small« Car si le déclassement est confirmé en début d’année, les moyens humains et financiers supplémentaires accordés à ces établissements risquent de disparaître. « On a cherché à nous rassurer, explique Romain Morlat, délégué Snes/FSU au collège, en parlant de moyens maintenus et repensés. Mais sans pour autant s’engager sur des données chiffrées… » Ce qu’ils craignent : moins de professeurs, des élèves plus nombreux dans les classes, des projets supprimés… « L’inspecteur d’Académie a confirmé qu’on se retrouverait dans une tranche entre les ZEP et les non ZEP. La diminution des moyens est donc là, même si elle peut s’étaler sur plusieurs années. On est victime de notre succès ! » Pour lui, le risque est également la mise en péril de la « mixité sociale. Avant, les familles les plus aisées avaient une stratégie d’évitement, ce qui n’était plus le cas. Aujourd’hui, cela risque de revenir et le collège va se dégrader. »… »

Lire l’intégralité de l’article

Publicités

Bac 2011 : les lycéens buchent sur la philo pendant que l’Yonne cherche des correcteurs

16 juin 2011

16/06/2011
Hubert Besson

Deux mille candidats participeront à l’épreuve de philosophie aujourd’hui. Le SNES estime que le nombre de correcteurs sera insuffisant. Mais le rectorat dément.

Le SNES-FSU (syndicat national de l’enseignement secondaire-fédération des syndicats unitaires), par la voix de son secrétaire départemental Pascal Meunier, a aussitôt réagi :
« Il n’est pas normal que des profs de français de collège participent à la correction. La porte à des corrections inégalitaires serait alors ouverte. Et puis, si le nombre de correcteurs baisse, c’est tout simplement parce que celui des profs de philo est également en recul. C’est le résultat de la politique conduite par Nicolas Sarkozy. Le nombre de profs ne baisse pas seulement au moment du bac. C’est le cas toute l’année. »

Lire l’article dans son intégralité.
—–


Académie de Dijon – Une véritable saignée d’effectif qui alarme les enseignants

26 janvier 2011

26/01/2011

Le nombre de suppressions de postes dans l’Académie de Dijon atteindra un niveau record à la rentrée 2011. 335 postes seront supprimés en Bourgogne dans le premier et second degré. Les syndicats sont alarmistes.

L’Education Nationale met clairement ses effectifs au régime. Au risque de pénaliser jeunes et enseignants, comme nous l’explique Pascal Meunier, responsable régional du SNES Dijon (Syndicat National des Enseignements du Second degré) : « Dans les collèges de Côte-d’Or, il y a 120 élèves supplémentaires de prévus et on va supprimer 16 postes… Si on veut accueillir plus d’élèves avec moins d’enseignants, la seule solution est d’augmenter les effectifs des classes ou de supprimer des aménagements pédagogiques qui permettaient d’aider les élèves. C’est pénalisant. Les enseignants, qui auront une classe d’une trentaine d’élèves sont catastrophés. Ils ont moins de temps à consacrer à chacun et plus de copies à corriger… »

Lire l’article dans son intégralité.
—–

Le SNES en campagne – Budget/Rentrée 2011 – « 4800 emplois en moins, 48500 élèves en plus, cherchez l’erreur ! » (Article du 16 janvier 2011)

Le Site du SNES Dijon


Académie de Dijon – La carotte ou le bâton ?

26 janvier 2011

26/01/2011
Catherine Vachon

Après celle des recteurs, la prime annuelle des proviseurs va être soumise à l’atteinte d’objectifs. La performance n’est pas du goût de tous les Côte-d’Oriens.

Le responsable régional du SNES-FSU, Pascal Meunier, s’insurge : « Nous trouvons terrible que l’Education nationale soit concernée par des primes, des bonus. On se croirait dans les entreprises du CAC 40 ! Comment va-t-on pouvoir dire qu’un proviseur est méritant ? Si son établissement est calme ? Sans absentéisme ? Selon les résultats obtenus ? Et les ZEP ? Ces critères ne sont pas dignes de l’Education nationale. Je ne suis pas sûr que cette politique d’évaluation ne fabrique pas de faux chiffres (…)». Un avis partagé par un enseignant de l’académie de Dijon, agrégé d’histoire : « Je suis opposé à la culture du mérite qui se substitue à celle du service de l’Etat et de la collectivité ».

Lire l’article dans son intégralité.
—–

Le Site du SNES Dijon


Académie de Dijon – L’Yonne – Le rectorat confirme la perte de 56 postes d’enseignants dans l’Yonne en septembre

18 janvier 2011

18/01/2011
Alexandra Caccivio

Au total, la Bourgogne perd 311 postes. Avec 56 suppressions de postes, l’Yonne est le département bourguignon le moins touché.

Les suppressions de postes inquiètent bien entendu les syndicats, à commencer par le SNES et la FSU, qui ont lancé un appel à la grève, début février, avant une manifestation à Paris, en mars. « Le Président de la République avait annoncé que la réforme du lycée se ferait sans enlever un centime et sans supprimer un poste », a rappelé Pascal Meunier (SNES-FSU).

Lire l’article dans son intégralité.
—–

Le SNES en campagne – Budget/Rentrée 2011 – « 4800 emplois en moins, 48500 élèves en plus, cherchez l’erreur ! » (Article du 16 janvier 2011)

Le Site du SNES Dijon


Manifestations devant les rectorats contre la fermeture des CIO

9 décembre 2010

09/12/2010
(avec AFP)

Des personnels de Centres d’Information et d’Orientation (CIO) ont manifesté mercredi devant les rectorats de Dijon, Lille, Toulouse et Rouen pour protester contre les « projets de fermeture » de centres dans certains départements.

« Outre la situation de la Saône-et-Loire, il s’agissait de protester contre la réforme en cours du dispositif d’orientation, à travers laquelle le gouvernement veut regrouper les sites dédiés aux jeunes et aux adultes », a indiqué à l’AFP Pascal Meunier, secrétaire du SNES-FSU pour la Bourgogne.

Lire l’article dans son intégralité.
—–

Le SNES en campagne – Communiqué de presse intersyndical du 8 décembre : « Le 8 décembre, les conseillers d’orientation-psychologues et les directeurs de CIO dans l’action !« 


Académie de Dijon – Les conseillers d’orientation en colère

9 décembre 2010

09/12/2010
C.V.

A l’appel de l’intersyndical (SNES, CGT, SNLCFO, Sud Education, SGEN, SE), une cinquantaine de conseillers d’orientation psychologues venus de plusieurs académies (Lyon, Grenoble, Besançon, Strasbourg, Nancy-Metz et Dijon) ont manifesté, hier après-midi, devant les portes du rectorat à Dijon.

Lire l’article dans son intégralité.
—–

Le SNES en campagne – Communiqué de presse intersyndical du 8 décembre : « Le 8 décembre, les conseillers d’orientation-psychologues et les directeurs de CIO dans l’action !« 


%d blogueurs aiment cette page :