Académie de Montpellier – Béziers – Lycée Henri-IV : les profs dénoncent des effectifs trop chargés pour la rentrée 2013

26 mars 2013

midilibre26/03/2013
Antonia Jimenez

Des représentants du Syndicat national des enseignants du second degré (SNES-FSU) du lycée Henri-IV, du personnel de l’établissement, des parents FCPE et des élèves se rendront ce vendredi au rectorat, à Montpellier.

Ils seront reçus par Philippe Delpart, chef du service de l’organisation scolaire. Objet de la rencontre : « Demander des moyens supplémentaires, un minimum de 90 h d’enseignement, soit deux classes de première, S et STMG, pour abaisser les effectifs dans les classes et pouvoir accueillir tous les élèves à la rentrée prochaine », explique Patrick Andrieu, l’un des enseignants. Qui dénonce, avec son collègue Christophe Benoit, du SNES également, « des effectifs, pour la rentrée prochaine, annoncés par le rectorat, non conformes à la réalité ». Et d’énoncer, à coups de chiffres, la dure réalité qui attend le corps enseignant et les élèves.

Lire l’article dans son intégralité.
—–

Le Site du SNES Montpellier

Publicités

Académie de Montpellier – Gard : Colère et inquiétude pour la prochaine rentrée scolaire

18 janvier 2012

18/01/2012
Agathe Beaudouin

Leur réaction est immédiate : moins d’une semaine après l’annonce au rectorat de la baisse du nombre d’enseignants pour la prochaine année scolaire, les syndicats ont boycotté hier matin la réunion à l’inspection académique du Gard.

Convoqué rue Rouget-de-Lisle pour assister au conseil technique spécial départemental (CTSD) et se pencher sur la future carte scolaire, le SNES-FSU a déclaré forfait. « Il y a une volonté manifeste du rectorat de ne pas nous entendre, déclare Thierry Jouve, du SNES-FSU. Aucun règlement intérieur n’explique les modalités d’échange. Ce n’est pas acceptable. »
[…]
Nous aurons 370 élèves en plus dans les collèges et il manquera trente postes pour arriver au même taux d’encadrement qu’en 2000, notre pire année », martèle Thierry Jouve.
En lycée, les chiffres ne sont pas aussi clairement présentés, mais Florence Thiebaut (SNES-FSU) redoute un effet majeur : « Dans presque tous les établissements, une classe de seconde sera supprimée, à moins d’augmenter encore les heures supplémentaires. »
Et d’évoquer des « situations ubuesques ». Exemple à Milhaud où l’on envisagerait de faire suivre, pour les élèves de terminale scientifique, l’option histoire géographie au lycée Daudet de Nîmes !

Lire l’article dans son intégralité.
—–

Le Site du SNES Montpellier
Le SNES en campagne – Budget/Rentrée


Suicide au lycée: les syndicats appellent à « une marche blanche académique » à Montpellier

18 octobre 2011

18/10/2011
(avec AFP)

Après la « marche blanche » mardi à Béziers (Hérault), les syndicats ont appelé leurs collègues à une « marche blanche académique » mercredi à Montpellier en hommage à Lise Bonnafous, enseignante décédée après s’être immolée par le feu dans la cour du lycée Jean-Moulin.

Dans un communiqué, le SNES, le SNEP, le SNUEP etl’ensemble des syndicats de la FSU Languedoc-Roussillon ont demandé à leurs collègues, aux parents d’élèves, aux lycéens ettoute la communauté éducative, de s’associer au rassemblement devant le rectorat prévu mercredi par les enseignants de l’établissement biterrois.

« Nous avons fait le choix de soutenir et de renforcer les initiatives proposées par l’ensemble des collègues du lycée Jean-Moulin et d’appeler toute la profession à exprimer son émotion et sa solidarité, mais aussi son indignation et ses exigences », ajoute le communiqué.

Lire l’article dans son intégralité.

—–

Communiqué de presse du 17 octobre 2011 : « Drame de Béziers »

Le Site du SNES Montpellier


A Béziers, les collègues de l’enseignante témoignent de leur difficile mission

14 octobre 2011

14/10/2011
(avec AFP)

Les enseignants du lycée Jean-Moulin de Béziers, où une cellule de soutien devait être maintenue plusieurs jours, exprimaient leur désarroi et leur difficulté à mener à bien leur mission, vendredi au lendemain de la tentative de suicide d’une de leurs collègues.

Le SNES-FSU, premier syndicat du secondaire, préfère attendre de « savoir ce qu’il en est réellement » quant au lien entre la tentative de suicide de la professeure et son travail, avant de décider d’une action. « Il est sûr qu’il y a une souffrance accrue des enseignants depuis cinq ans, mais on ne saute pas sur les occasions », a souligné Bernard Duffourg, délégué du syndicat dans l’académie.

Au niveau national, le SNES a réclamé un « débat » sur le métier d’enseignant après cette « tragédie ». Il souhaite notamment « interpeller le ministre sur l’importance de la mise en place d’une véritable médecine du travail dans l’Education nationale » et l’amélioration des « conditions générales de travail des enseignants, dont la pénibilité s’est considérablement accrue ces dernières années ».

Lire l’article dans son intégralité.
—–

Communiqué de presse du 14 octobre 2011 : « Tentative de suicide d’une enseignante à Béziers« 


Académie de Montpellier – Lunel : Appel à la grève le 10 février

2 février 2011

02/02/2011
Anaïs Bessière

La rentrée 2011 s’annonce tendue dans les établissements de la région.

Le Syndicat national des enseignants du second degré (SNES) et la FSU publient un communiqué sur la situation des collèges et lycées de l’Hérault à la rentrée prochaine.

Les premiers vont voir leurs effectifs augmenter de 625 élèves selon le rectorat, soit l’équivalent d’un établissement. L’Éducation nationale, quant à elle, compte supprimer 23 postes dans les collèges de l’Hérault.

Lire l’article dans son intégralité.
—–

Le SNES en campagne – Actualité syndicale – Jeudi 10 février 2011 : AGIR POUR LE SYSTÈME ÉDUCATIF, POUR NOS MÉTIERS, POUR NOS ÉLÈVES


Académie de Montpellier – Béziers – La professeur stagiaire d’Henri IV privée de formation

14 janvier 2011

14/01/2011
Emmanuelle Boillot

La réforme de la formation des enseignants a vraiment du mal à passer à Henri IV. Et le personnel, avec la section SNES-FSU, du lycée collège le fait savoir dans une lettre ouverte au ministre de l’Éducation nationale et au recteur de l’académie de Montpellier.

Le rectorat a annualisé ces périodes de mi-septembre à la Toussaint et de janvier à mars. Christophe Benoit, du SNES, s’insurge : « C’est au rectorat de trouver un remplaçant. Il n’est pas capable d’assumer son dispositif. Pour quelqu’un qui débute sa carrière se former avec 18 heures de cours, ce n’est pas évident. Pour les élèves, ce n’est pas top non plus. Si cela fonctionne, ils ont trois professeurs différents pendant l’année. Il faut renoncer à la réforme. »

Lire l’article dans son intégralité.
—–
Le SNES en campagne : Recrutement/Enseigner, ça s’apprend

Le Site du SNES Montpellier


Académie de Montpellier – Lozère – Les formations technologiques menacées

8 janvier 2011

08/01/2011
Caroline Gaillard

Hier matin, symboliquement, les enseignants des filières technologiques STI2D-STL ont ‘sequestré’, à l’heure de la récréation, le proviseur du lycée Peytavin. Une action pour sensibiliser l’ensemble des personnels mais aussi le public aux évolutions induites par la rénovation de la voie technologique.

« La réforme actuelle remet en cause le fondement même de nos filières car elle les installe sur les filières générales avec beaucoup d’heures en groupe qui vont se faire en classe entière. On passe du concret au virtuel, c’est du non-sens », explique Joël Illes, représentant SNES-FSU.

Lire l’article dans son intégralité.
—–
Le SNES en campagne : Communiqué de presse intersyndical du 6 décembre 2010 sur les STI

Le Site du SNES Montpellier


%d blogueurs aiment cette page :