Collèges et lycées : le syndicat SNES-FSU réclame des moyens

24 septembre 2014

logo-of-167x72

Les professeurs en collèges et lycées venus de toute l’académie étaient réunis, ce matin, à l’initiative du Snes-FSU, pour dresser le bilan de cette rentrée.

« Pour cette rentrée, le rectorat a annoncé 2 200 élèves supplémentaires, indique Gwénaël le Paih, le secrétaire général du Snes-FSU Bretagne. Rien qu’en Ille-et-Vilaine, les lycées accueillent 300 élèves de plus que ces prévisions. »

Face à cette poussée des effectifs, le syndicat se plaint du manque de moyens. « Le réseau public est saturé. Il faudrait rénover ou construire de nouveaux établissements. » À peine inauguré, le nouveau collège de Crevin, au sud de Rennes, est déjà plein. Et le futur lycée envisagé dans la région rennaise ne sera pas construit avant 2020.

Le nombre d’enseignants est, lui aussi, insuffisant d’après le Snes-FSU. Le syndicat craint que les 800 jeunes enseignants stagiaires servent à compenser le manque de professeurs, « alors que la priorité est de les former ».

Lire l’intégralité de l’article

Publicités

Rentrée 2014. Au moins 2.172 élèves en plus dans le second degré breton

7 janvier 2014

letelegramme

 

Selon le Snes, qui fait état d’une estimation du rectorat, l’académie de Rennes accueillerait à la prochaine rentrée 2.172 élèves supplémentaires dans les collèges et lycées. Mais une estimation qui, pour le syndicat, a toutes les chances d’être inférieure à la réalité comme l’avait été celle faite pour la rentrée 2013.

Pour lire l’article dans son intégralité:

http://www.letelegramme.fr/ig/generales/regions/morbihan/rentree-2014-2-172-eleves-en-plus-dans-le-second-degre-07-01-2014-2359795.php

logo_signature2


Académie de Rennes – L’effort sera porté sur les collèges à la rentrée 2013

23 janvier 2013

20minutes23/01/2013
Jérôme Gicquel

L’académie va disposer de 130 postes supplémentaires.

Des efforts salués par le syndicat national des enseignants du second degré (SNES), qui estime toutefois que le compte n’y est pas. « Il y a un coup d’arrêt à la dégradation, mais cette embellie n’est pas très importante », indique Soazig Lebreton, déléguée du syndicat en Ille-et-Vilaine.

Lire l’article dans son intégralité.
—–

Le Site du SNES Rennes


Académie de Rennes – 179 postes de moins pour la rentrée scolaire 2012

18 janvier 2012

18/01/2012
Alexandra Bourcier

Avec 124 postes supprimés dans les écoles et 55 dans les collèges et lycées en septembre prochain, la rentrée en Bretagne s’annonce compliquée.

« Les Rased n’ont pas la même formation, ils ont un goût particulier pour l’accompagnement scolaire et apportent aux équipes en place un regard extérieur », souligne Gwénaël Le Paih, secrétaire académique du SNES-FSU.
[…]
Pour le SNES-FSU, « le recteur s’arrange pour que la perte d’effectifs ne se voit pas trop sur le terrain. Mais la bagarre commence : enseignants, parents, élèves et élus… pour faire entendre leur point de vue. »

Lire l’article dans son intégralité.
—–
Le Site du SNES Bretagne


Académie de Rennes – Morbihan : «Les lycées pro vont payer la facture»

23 mars 2011

23/03/2011

Selon le Syndicat national des enseignements du second degré (SNES), les lycées professionnels du Morbihan doivent s’attendre à être frappés de plein fouet par «la politique de rigueur» en cours.

À l’image de leurs collègues profs de gym du Snep-FSU (voir Le Télégramme d’hier), les enseignants du SNES ont sorti leurs calculettes à la suite des conclusions du comité technique paritaire de vendredi dernier. Et comme il fallait s’y attendre, à leurs yeux, le compte n’y est pas. «Avec 22 suppressions les concernant, ce sont les lycées professionnels qui vont payer la facture», dénoncent de concert Bruno Rémy, secrétaire départemental, Philippe Leaustic et Jean-Paul Le Priol, secrétaires adjoints du syndicat. En cause? Toujours et encore la fameuse réforme générale des politiques publiques et, dans son sillage, la suppression de plus de 16.000 postes de fonctionnaires. «Nous sommes en plein dans la rigueur. Avec plus d’élèves, il va falloir faire moins. Car s’il y a moins d’enseignants, les classes seront immanquablement surchargées», prédit le syndicat.

Lire l’article dans son intégralité.
—–

Le SNES en campagne – Budget/Rentrée 2011 – « 4800 emplois en moins, 48500 élèves en plus, cherchez l’erreur ! » (Article du 16 janvier 2011)

Le Site du SNES Rennes


Académie de Rennes – Indemnités. Enseignants en mal de frais.

26 janvier 2011

26/01/2011
Bruno Salaün

Des pêcheurs presque à quai mais aussi des enseignants pressurés! La hausse des prix de l’essence alourdit, en effet, les frais de déplacements des remplaçants et des personnels des réseaux. D’autant que ces frais se confirment mal remboursés. Précarité accrue.

«Imaginez le manque à gagner, ne serait-ce que de 300€ par mois pour un salaire moyen net d’environ 1.700 €. Pour certains, ça signifie des agios à régler à la banque», décrit le syndicaliste, chargé des titulaires remplaçants (TZR) au SNES-FSU Bretagne. Il estime à environ 380 sur environ 1.400 TZR dans l’académie de Rennes, le nombre de ses collègues qui interviennent à l’année dans deux établissements. Dans ce cas-là, ils parcourent les kilomètres qui séparent leur collège ou lycée de rattachement à l’autre établissement dans lequel chacun d’eux est aussi affecté. C’est ce kilométrage qui doit leur être indemnisé.

Lire l’article dans son intégralité.
—–


Académie de Rennes – Ille-et-Vilaine – Plus d’enseignants à la rentrée dans le département

19 janvier 2011

19/01/2011
Pierrick Baudais

À la rentrée 2011, l’Ille-et-Vilaine sera le seul département breton où le nombre de postes d’enseignants va augmenter.

« Cette dotation ne compense toutefois pas la hausse des effectifs », insiste-t-on au SNES. En revanche, le Morbihan perdrait 17 postes, les Côtes-d’Armor 25 postes et le Finistère où les prévisions d’effectifs sont en nette diminution (460 élèves de moins dans les lycées) se verrait retirer 60 postes.[…]
Selon le SNES, en Ille-et-Vilaine, ce sont cinq postes qui vont disparaître alors qu’au moins 300 lycéens supplémentaires sont attendus. « Ces décisions sont inexplicables ! Ce sont les conditions d’accueil des élèves et les conditions de travail des enseignants qui vont se dégrader », insiste Gwenael Le Paih, du SNES.

Lire l’article dans son intégralité.
—–

Le SNES en campagne – Budget/Rentrée 2011 – « 4800 emplois en moins, 48500 élèves en plus, cherchez l’erreur ! » (Article du 16 janvier 2011)

Le Site du SNES Bretagne


%d blogueurs aiment cette page :