La rentrée dans l’Essonne

12 septembre 2013
essonne info

essonne info

Sainte-Geneviève-des-Bois, Montgeron, Savigny-sur-Orge, Linas, et maintenant Saint-Germain-lès-Corbeil : plusieurs villes essonniennes commencent déjà à voir l’organisation de leurs établissements scolaires chamboulée.

Si le phénomène n’est pas bien différent des autres années, il souligne une continuité dans le manque de moyens à disposition (financiers, matériels et humains) qui inquiète notamment le personnel enseignants. « Il y a des postes non prévus et à côté des postes non remplacés, commente Sophie Vénétitay, co-secrétaire du syndicat Snes-FSU pour l’Essonne. On se retrouve donc avec des déséquilibres : des classes surchargées avec 35 élèves au lycée, et plus de 25 au collège. Le souci, c’est que la hausse démographique n’a pas été prise en compte. On n’a pas anticipé le fait que les enfants du baby-boom des années 2000 arrivent dans le second degré (collège et lycée)

La totalité de l’article de Manuel Perreux disponible:  http://essonneinfo.fr/91-essonne-info/49039/les-mises-a-jour-de-la-rentree/

logo_signature2


Ile-de-France – Les enseignants dénoncent les conditions de la rentrée dans plusieurs établissements d’Ile-de-France

17 septembre 2012

17/09/2012

Manque de postes, classes surchargées, problèmes budgétaires. Dans plusieurs établissements scolaires d’Ile-de-France, les enseignants dénoncent les conditions de la rentrée avec, localement, des grèves et des manifestations devant des rectorats. En Seine-Saint-Denis, une intersyndicale menace de mobiliser les personnels « dans les jours qui viennent ».

De manière plus générale, dans l’académie de Créteil, les syndicats FSU du second degré affirment dans un communiqué que « les informations qui remontent des établissements font état de nombreuses classes sans enseignant » et de « classes surchargées: plus de 30 élèves par classe dans de nombreux collèges, 35 et plus dans une majorité de lycées », avec des « enseignants écartelés entre plusieurs établissements ».
Dans l’académie de Versailles, le SNES-FSU, principal syndicat des enseignants du second degré, signale aussi « des classes pleines à craquer » dans le département de l’Essonne. Dans les lycées, écrit le SNES, « le seuil de 35 élèves par classe est une réalité à laquelle sont confrontées tous les jours bon nombre de collègues ».

Lire l’article dans son article.
—–


Académie de Versailles – Nanterre : le collège en grève placé sous surveillance

14 septembre 2011

14/09/2011
Florence Hubin

Professeurs en grève, parents mobilisés, principal contesté… Rien ne va plus au collège Evariste-Galois de Nanterre. Un inspecteur a été nommé pour « que la sérénité revienne ».

Le ton monte au collège Evariste-Galois de Nanterre. Dès la semaine dernière, le syndicat des enseignants du secondaire, le Snes 92, alertait sur la situation difficile de l’établissement, classé en éducation prioritaire et situé dans le quartier du Parc : « Les classes de 6e sont plus chargées que prévu et il y a un problème de communication entre le chef d’établissement et l’équipe », prévenait Jean-François Gay, secrétaire départemental du SNES.

Lire l’article dans son intégralité.
—–

Communiqué du 29 août 2011 : Le dossier de presse de la conférence de rentrée du SNES


Menace de grève des profs le jour du bac

20 mai 2011

20/05/2011
Noëmie Schultz

Un préavis de grève a été déposé par le SNES, le premier syndicat d’enseignants en Ile-de-France.

« Pour nous c’est insupportable qu’on prenne comme prétexte les problèmes techniques pour ne pas payer les correcteurs qui eux sont là, à l’heure, le jour dit et font leur travail », s’insurge, au micro d’Europe 1, Laurence Pierini, prof d’Histoire Géo en Seine-et-Marne et représentante du SNES. « On ne peut pas être traités de cette manière-là », renchérit-elle. Pour elle, pas question de corriger le bac 2011 tant que tout n’est pas réglé.

De son côté, la maison des examens d’Arcueil temporise et explique que le problème est sur le point d’être réglé. Il reste néanmoins quelques centaines de professeurs à payer.

Lire l’article dans son intégralité.
—–


Académie de Versailles – Val d’Oise : la grogne monte à l’école

3 mai 2011

03/05/2011
Daniel Pestel

La colère monte dans les écoles, collèges et lycées. Aujourd’hui, plusieurs mouvements de grève et rassemblements d’enseignants et de parents ainsi que des opérations écoles mortes sont prévus dans des établissements publics des secteurs de Cergy-Pontoise, Argenteuil et Garges. Partout, c’est la baisse de moyens qui fait craquer les enseignants.

Dans le second degré, à effectifs quasi constant (59 élèves supplémentaires sont prévus à la rentrée), 122 postes seront supprimés dans les 109 collèges et 45 lycées du département. « Faute de profs, on en vient à faire de la polyvalence, déplore en particulier François Martin, responsable départemental du SNES (syndicat enseignant du second degré). Par exemple, un prof d’une autre discipline va faire du soutien en maths et en français! » Il dénonce aussi le recours aux remplaçants.

Lire l’article dans son intégralité.
—–

Le SNES en campagne – Budget/Rentrée 2011 – « 4800 emplois en moins, 48500 élèves en plus, cherchez l’erreur ! » (Article du 16 janvier 2011)

Le Site duSNES Versailles


Académies d’Ile-de-France – Des enseignants protestent contre les suppressions de postes

9 mars 2011

09/03/2011
(avec AFP)

Des enseignants – 250 selon les organisateurs, 100 selon la police – se sont rassemblés mercredi en début d’après-midi devant la Sorbonne à Paris pour protester contre la suppression de postes dans les collèges et lycées d’Ile-de-France.

Ces enseignants étaient réunis à l’appel du SNES, premier syndicat enseignant des collèges et lycées.

Les manifestants des académies de Paris, de Versailles et de Créteil ont affirmé que les collèges et lycées d’Ile-de-France accueilleront « 7.000 élèves supplémentaires » l’an prochain alors qu’il y aura « 1.053 professeurs de moins ».

Lire l’article dans son intégralité.
—–

Le SNES en campagne – Budget/Rentrée 2011 – « 4800 emplois en moins, 48500 élèves en plus, cherchez l’erreur ! » (Article du 16 janvier 2011)


Education: manifestation contre les suppressions de postes, mercredi à Paris

8 mars 2011

08/03/2011
(avec AP)

Trois syndicats de la FSU (première fédération de l’Education) (ndlr : Trois sections académiques du SNES-FSU) appellent les enseignants des collèges et lycées des académies de l’Ile-de-France à un rassemblement, mercredi à partir de 14h30 place de la Sorbonne à Paris, pour dénoncer les suppressions de postes prévues à la rentrée de septembre.

Selon le Syndicat national des enseignements du second degré (SNES-FSU), à la prochaine rentrée de septembre 2011, « les académies de Paris, Créteil et Versailles compteront 7.000 élèves supplémentaires dans les collèges et les lycées pour 1.053 professeurs de moins ».

« Chaque académie, conformément aux ‘pistes’ indiquées par le ministre, applique ses propres méthodes pour économiser des moyens », ajoute le SNES.

L’organisation syndicale dénonce notamment dans les trois académies de Paris, Créteil et Versailles une « augmentation conséquente du nombre d’élèves par classe » et des heures supplémentaires, ainsi que la « suppression des cours à effectifs réduits ».

Lire l’article dans son intégralité.
—–

Le SNES en campagne – Budget/Rentrée 2011 – « 4800 emplois en moins, 48500 élèves en plus, cherchez l’erreur ! » (Article du 16 janvier 2011)


%d blogueurs aiment cette page :