Académie de Versailles – Nanterre – L’ERS attend toujours ses éducateurs

24 novembre 2010

23/11/2010
Florence Hubin

Le syndicat d’enseignants SNES a demandé hier officiellement la fermeture de l’établissement de réinsertion scolaire de Nanterre. La raison ? Il fonctionne depuis un mois sans surveillant ni éducateur.

Au lieu des éducateurs et surveillants annoncés, seul un enseignant coordonnateur, Mikaël Bulayima, veille sur les élèves depuis un mois. Une situation dénoncée par le principal syndicat enseignant, le SNES 92, qui écrit dans une lettre rédigée hier et adressée au recteur de l’académie de Versailles : « L’encadrement promis n’existe pas : les conditions de sécurité minimales pour les élèves de l’ERS comme pour son personnel ne sont pas assurées. » Conséquence : le syndicat demande la fermeture de l’ERS et l’ouverture de négociations.

Lire l’article dans son intégralité.
—–
Communiqué de presse FSU du 17 novembre 2011 : « ERS : il faut en tirer rapidement les leçons ! »

Le Site du SNES Versailles

Publicités

Luc Chatel annonce des améliorations au dispositif des ERS

22 novembre 2010

22/11/2010
Le 19 heures

Le dispositif des ERS a été bousculé récemment par une série d’incidents. […] Le dispositif coûteux va demeurer mais Luc Chatel annonce quelques améliorations.


Voir l’intervention de Daniel Robin, co secrétaire général du SNES-FSU dans son intégralité (de 4″16 à 5″05)
—–

Communiqué de presse FSU du 17 novembre 2011 : « ERS : il faut en tirer rapidement les leçons !« 


Des réponses aux défis des élèves perturbateurs

22 novembre 2010

22/11/2010
Denis Peiron

La récente création des établissements de réinsertion scolaire continue de faire débat. Il existe pourtant d’autres solutions, de la remédiation à la sanction, pour prendre en charge les élèves en voie de décrochage.

Certaines solutions ont pourtant été expérimentées de longue date, avec plus ou moins de succès. C’est le cas par exemple des classes relais, qui aident les élèves du second degré « en voie de marginalisation » à se réinvestir dans les apprentissages. […]
« Cela permet à tous de souffler, constate Clément Dirson, le secrétaire départemental du SNES en Seine-Saint-Denis. Mais le retour en classe est souvent très compliqué. L’élève, qui a été suivi de près pendant plusieurs semaines, se retrouve de nouveau plongé dans les difficultés qui l’avaient amené à faire des bêtises. C’est d’autant plus vrai qu’il a, durant son séjour en classe relais, perdu le fil du cours », souligne le syndicaliste. Pour autant, le ministère dresse un bilan positif de ce dispositif.

Lire l’article dans son intégralité.
—–
Communiqué de presse FSU du 17 novembre 2011 : « ERS : il faut en tirer rapidement les leçons ! »

Le Site du SNES Créteil


Blocage persistant au collège de Craon

17 novembre 2010

17/11/2010
(avec AFP)

Réinsertion. Le ministre de l’Education a réaffirmé, lundi, l’utilité des ERS touchés par des incidents.

Pourtant, l’ERS de Saint-Dalmas-de-Tende (Alpes-Maritimes), le premier à avoir ouvert, en septembre, connaît, selon le SNES, « des tensions énormes », pour l’instant cantonnées à des « violences verbales ». Toujours selon le syndicat d’enseignants du secondaire, les encadrants n’étant « pas assez formés, ni préparés, […]on va droit à l’échec ».

Lire l’article dans son intégralité.
—–

Communiqué de presse FSU du 17 novembre 2011 : « ERS : il faut en tirer rapidement les leçons !« 


Une réinsertion scolaire trop précipitée ?

16 novembre 2010

16/11/2010
Ixchel Delaporte

Après des incidents dans deux établissements de réinsertion scolaire (ERS) ouverts récemment, de nombreuses voix s’élèvent pour réclamer une mise à plat du dispositif.

Les syndicats d’enseignants, opposés au dispositif, ne sont pas surpris : « C’était assez prévisible. Cela montre que le dispositif n’est pas opérant », explique Frédérique Rolet, cosecrétaire générale du SNES-FSU, principal syndicat du secondaire. Même sentiment chez Jean-Paul Ravaux, secrétaire général du SNPES-PJJ Île-de-France : « D’un point de vue pédagogique, c’est une aberration d’envoyer quinze jeunes de banlieue sans préparation aucune en pleine campagne. Le gouvernement veut faire du chiffre avec quinze jeunes. Il aurait fallu commencer par un petit groupe de cinq ou six, pas plus. »

Lire l’article dans son intégralité.
—–

Communiqué de presse FSU du 17 novembre 2011 : « ERS : il faut en tirer rapidement les leçons !« 


Réinsertion scolaire – Un couac en Mayenne

11 novembre 2010

11/11/2010

À peine une journée. Au lendemain de leur arrivée à Craon dans leur nouvel établissement de réinsertion scolaire, des élèves ayant occasionné des violences ont été purement et simplement renvoyés en Seine-Saint-Denis.

«C’est l’effet ‘cocotte-minute’ : mettre ensemble des élèves qui sentent bien qu’on veut se débarrasser d’eux, sans réelle volonté de les ramener dans une scolarité normale, ça engendre une jalousie vis-à-vis des autres élèves», approuve Frédérique Rolet, co-secrétaire générale du syndicat SNES-FSU. L’agression de mardi est un premier couac dans ce dispositif de réinsertion des jeunes lancé à la demande de Nicolas Sarkozy. Pour autant, le gouvernement entend «persévérer» dans l’implantation de ces structures nouvelles, a assuré hier le ministre de l’Éducation nationale Luc Chatel.

Lire l’article dans son intégralité.
—–

Communiqué de presse FSU du 17 novembre 2011 : « ERS : il faut en tirer rapidement les leçons !« 


Polémique autour de l’ERS de Craon (53)

10 novembre 2010

10/11/2010
12/13

Des violences entre élèves d’un Etablissement de Réussite Scolaire et ceux du collège dans lequel il a été implanté conduisent à la mobilisation d’enseignants et de parents d’élèves contre cette nouvelle structure.


Frédérique Rolet, co secrétaire générale du SNES est intervenue en plateau sur le sujet.
Cette vidéo n’est plus en ligne.
—–


%d blogueurs aiment cette page :