Réseau d’éducation prioritaire menacé à Guînes : le SNES-FSU réagit

voixdunord« Tout le jeu du rectorat, c’est de laisser croire qu’on ne peut pas toucher à la carte présentée. Le nôtre, c’est de montrer que cela peut encore bouger, après il sera trop tard ». Pour Jean-François Caremel, secrétaire du SNES-FSU 62, pas question d’accepter en l’état la refondation de l’éducation prioritaire et qui doit être officialisée en janvier. Il était présent jeudi dernier au rectorat à la réunion où a été présentée la carte des nouveaux réseaux. Certes, il y a eu des efforts : l’académie est mieux dotée avec 117 réseaux, soit 10 de plus qu’à la précédente refondation, en 1999. « Le nombre de réseaux ne correspond pourtant pas aux besoins de la région, souligne Jean-François Caremel, qui pointe aussi l’opacité de la démarche. Le rectorat a refusé de nous donner les chiffres sur lesquels le ministère s’est basé. La nouvelle carte a été faite sur base des réseaux existants. Il y a eu quelques entrées mais pour arriver à l’équilibre, on est obligé d’en sortir d’autres, parce qu’on travaille à enveloppe fermée. » Le syndicat réclame que tous les établissements qui ont été sortis du dispositif reviennent en éducation prioritaire. « Dans un collège comme Guînes, les indicateurs ne sont pas bons. On est sur un territoire plus défavorisé que dans le reste du Pas-de-Calais. »…

Lire l’intégralité de l’article

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :