Fonctionnaires dans la rue : un sévère avertissement

10 octobre 2017

La grève du 10 octobre constitue un avertissement sévère que le gouvernement devrait prendre au sérieux. Quelques mois après son élection, la politique du Président de la République a eu pour effet de mobiliser les fonctionnaires à l’appel unanime de leurs organisations. Dans ce cadre, plus d’un personnel du second degré sur trois a répondu à l’appel Ils ont ainsi voulu marquer leur colère devant une politique qui stigmatise les fonctionnaires, fait peser de lourdes menaces sur leur pouvoir d’achat et leurs conditions de travail. Alors que le second degré connaît toujours une crise de recrutement persistante une augmentation continue du nombre d’élèves, le gouvernement annonce un retour du gel du point d’indice, une hausse du taux de la CSG peu et mal compensée, le rétablissement du jour de carence, un retard dans la mise en place des mesures de carrières actées par l’État, 2600 suppressions de postes dans les collèges et les lycées au budget 2018 et d’autres à venir ! Il est urgent de changer de cap.

Reportage dans le cortège parisien auprès d’enseignants du second degré, avec l’équipe du SNES-FSU TV


Pourquoi les fonctionnaires sont-ils en grève le 10 octobre ?

29 septembre 2017

Le 10 octobre prochain, neuf fédérations syndicales de la fonction publique appellent à la grève et à une journée de mobilisation. Cette semaine l’équipe de SNES Actu se penche sur les raisons de la colère des fonctionnaires : Depuis l’arrivée du nouveau gouvernement, les mesures négatives s’accumulent pour les agent.e.s de la Fonction publique : gel de la valeur du point indice, rétablissement de la journée de carence, perspective de 120 000 suppressions d’emplois sur les 3 versants de la Fonction publique…


Faut-il réformer le statut des enseignants ? F. Rolet (SNES-FSU) Public Sénat 12.12.2016

9 janvier 2017

Frédérique Rolet, Professeur de lettres en collège et secrétaire générale du syndicat enseignant SNES-FSU, était l’invitée de l’émission « Sénat 360 » sur la chaine Public Sénat consacrée au statut des enseignants et aux propositions du rapport Longuet.

Extrait du vif débat l’opposant à Camille BEDIN, secrétaire nationale du parti Les Républicains, sur les priorités pour combattre les inégalités scolaires.


Grève dans l’éducation le 31 janvier

28 janvier 2013

vousnousils28/01/2013

Une jour­née de grève géné­rale dans la Fonction publique est pré­vue ce jeudi 31 jan­vier, à laquelle des syn­di­cats ensei­gnants invitent les pro­fes­seurs à se joindre. Une inter­syn­di­cale de l’enseignement pro­fes­sion­nel a notam­ment lancé un appel à la mobilisation.

A l’appel de la CGT, la FSU et Solidaires, tous les agents de la Fonction publique ont été invi­tés à se mettre en grève le jeudi 31 jan­vier pour dénon­cer l’impact de la poli­tique d’austérité du gou­ver­ne­ment sur les ser­vices publics et la dégra­da­tion des condi­tions de tra­vail et de rému­né­ra­tion des fonc­tion­naires. L’appel à la mobi­li­sa­tion a été relayé par les syn­di­cats ensei­gnants Snuipp-FSU et SNES-FSU.

Le Snuipp espère por­ter ainsi les reven­di­ca­tions spé­ci­fiques des ensei­gnants du pre­mier degré comme la « réha­bi­li­ta­tion des RASED pour l’aide aux élèves en dif­fi­culté » ou le report de la réforme des rythmes sco­laires, tan­dis que le SNES entend dénon­cer la dégra­da­tion de la situa­tion des per­son­nels du second degré : « mul­ti­pli­ca­tion des postes sur plu­sieurs établis­se­ments, aug­men­ta­tion du nombre de classes à prendre en charge du fait des réformes »…

Lire l’article dans son intégralité.
—–
Actualités syndicales : « Fonction publique : Grève et manifestations le jeudi 31 janvier 2013« 


Proposition de l’UMP-Tendance Réformiste : Réserver le statut de « fonctionnaires » aux seules missions régaliennes

10 novembre 2011

10/11/2011
Carrément Brunet – Eric Brunet

Frédérique Rolet, co secrétaire générale du SNES-FSU, réagit par téléphone à l’enthousiasme que manifeste Eric Brunet pour la proposition des « réformistes » de l’UMP de supprimer à terme deux tiers des fonctionnaires et de réserver leur statut aux seules missions régaliennes de l’Etat.

Ecouter les interventions de Frédérique Rolet sur le sujet (entre 9″00′ et 25″00′)
[Cliquer sur podcast du 10/11/2011]
—–


Le primaire à la pointe de la contestation

24 mars 2010

24/03/10
Isabelle Ficek

Mécontents des suppressions de postes et de la réforme de la formation des maîtres, les enseignants du premier degré ont été les plus nombreux à battre le pavé hier.

Mais aussi, sujet de plus en plus sensible, de la revalorisation des salaires, promise par Nicolas Sarkozy et proclamée grand chantier par le ministre de l’Education Luc Chatel. « Nous attendons toujours un déblocage du dossier, nous n’avons eu pour l’instant que les suppressions de postes », déplore Frédérique Rolet, cosecrétaire générale du SNES-FSU.

Lire l’article dans son intégralité.
—–

Le SNES en campagne – Communiqué de presse du mardi 23 mars : « Forte mobilisation dans le second degré »


Académie de Nice – Les enseignants en tête du défilé : l’interview de Richard Ghis

24 mars 2010

24/03/10

A écouter : l’interview de Richard Ghis, secrétaire académique du SNES-FSU (Nice), au sujet de la mobilisation du 23 mars 2010.

—–

Le SNES en campagne – Communiqué de presse du mardi 23 mars : « Forte mobilisation dans le second degré »

Le Site du SNES Nice

<html>

<head>
<meta http-equiv="Content-Language" content="fr">
<meta http-equiv="Content-Type" content="text/html; charset=windows-1252">
<meta name="GENERATOR" content="Microsoft FrontPage 6.0">
<meta name="ProgId" content="FrontPage.Editor.Document">
<meta name="Author" content="Polly Maggoo Internet Studio">
<title>Radio Côte d'Azur - Player</title>
</head>

<body font="#000000" bgcolor="#FFFFFF" leftmargin="0" topmargin="0" marginheight="0" marginwidth="0">

<img border="0" src="http://www.radiocotedazur.com/illustrations/manif23mars2010-richardghis.jpg" width="360" height="270"><br>
<embed type="video/x-ms-asf-plugin" pluginspage="http://www.microsoft.com/Windows/Downloads/Contents/Products/MediaPlayer/" src="http://www.radiocotedazur.com/reportages/Manif 23 mars 2010 - Richard Ghis - Version longue.mp3" name="stream" width="360" height="45" autostart="true">
</body>

</html>

Académie de Lille : Une grève suivie dans l’enseignement

23 mars 2010

23/03/10
Elodie Bartolic

Si les transports seront touchés par la grève aujourd’hui, l’enseignement ne sera pas en reste.

Les professeurs des premier et second degrés seront en effet nombreux à descendre dans la rue. Au niveau national, on annonce 52 % de grévistes dans les écoles maternelles et primaires. « Un taux qui sera à peu près le même dans le département », prévoyait Karine Vanwynendaele, secrétaire adjointe du SNES.

Lire l’article dans son intégralité.
—–

Le SNES en campagne – Communiqué de presse du mardi 23 mars : « Forte mobilisation dans le second degré »

Site du Snes Lille


Les organisations d’enseignants attendent un changement de cap

23 mars 2010

23/03/10
Isabelle Ficek

Suppressions de postes, conditions de travail, revalorisation, retraites… Autant de sujets d’inquiétude qui devraient ce matin mobiliser dans l’Education.

Au SNES-FSU, où l’on espère dans le secondaire une mobilisation au moins égale à celle du 12 mars (50 % selon le syndicat), Daniel Robin, cosecrétaire général, veut croire que « le résultat des régionales crée une dynamique mobilisatrice ».

Lire l’article dans son intégralité.
—–

Le SNES en campagne – Actualités syndicales : 23 mars, public, privé, tous en grève


L’Académie de Créteil tente de reconvertir ses profs

26 février 2010

26/02/2010
Armelle Levy

L’académie  de Créteil a demandé à quelque 600 professeurs de l’enseignement professionnel s’ils souhaitaient se reconvertir dans des disciplines plus porteuses ou se réorienter vers d’autres métiers de la fonction publique.

A écouter sur le site de RTL la réaction de Frédérique Rolet, co secrétaire générale du SNES qui dénonce la mauvaise politique de ressources humaines du ministère de l’éducation.

—–


%d blogueurs aiment cette page :