Scolarité obligatoire jusqu’à 18 ans ? Valérie Sipahimalani (SNES-FSU), Europe 1 Midi, 21.09.2016

23 septembre 2016

La ministre de l’Éducation nationale a lancé samedi l’idée d’une scolarité obligatoire de 3 à 18 ans, contre 6 à 16 ans actuellement.

Pas simple à mettre en place. Si la proposition satisfait le SNES-FSU, encore faut-il « se donner les bons moyens » pour l’appliquer, insiste Valérie Sipahimalani, secrétaire générale du syndicat enseignant, « Actuellement, le lycée n’est pas calibré pour accueillir tous les élèves. Il faut donc réfléchir à une nouvelle organisation. On ne pourra pas continuer à entasser les lycéens à 36 par classe ».


« Engager plus de professeurs ». « Cette année, on a 40.000 élèves de plus dans le secondaire et on n’a pas ouvert suffisamment de classes », insiste la secrétaire générale du SNES. « Si on veut atteindre cet objectif, il faut donc engager et former plus de professeurs ».


60000 postes créés dans l’Education, vraiment ? Xavier Marand (SNES-FSU), France Info 22.09.2016

23 septembre 2016

La ministre de l’Éducation, a annoncé que le budget 2017 prévu pour le ministère de l’Éducation permettra de tenir l’une des promesses phares du gouvernement : créer 60 000 postes pour l’Éducation et la Recherche.

Cette annonce ne rassure pas Xavier Marand, secrétaire général adjoint du SNES-FSU. « Une fois de plus, la ministre utilise des jeux d’écriture pour atteindre ses 60 000 postes. Les concours pour les postes d’enseignants « ne font pas le plein, ajoute Xavier Marand. Dans le second degré, il y a une crise majeure dont le gouvernement n’a pas pris la mesure.

Lien direct : http://www.francetvinfo.fr/societe/education/xavier-marand-snes-fsu-la-ministre-fait-des-jeux-d-ecriture-pour-atteindre-60000-postes_1836407.html


« Pour que l’école obligatoire jusqu’à 18 ans soit efficace, il faut repenser toute la scolarité » Frédérique Rolet, RMC 21/09/2016

22 septembre 2016

Alors que le gouvernement va proposer d’étendre la scolarité obligatoire de 3 à 18 ans, contre 6 à 16 ans, actuellement, Frédérique Rolet, secrétaire générale du Snes FSU, a réagi ce mercredi sur RMC.

Voir la vidéo : http://rmc.bfmtv.com/mediaplayer/video/pour-que-l-ecole-obligatoire-jusqu-a-18-ans-soit-efficace-il-faut-repenser-toute-la-scolarite-869219.html

roletrmc

 

 

 

 


Grève du 8 septembre 2016 – revue de presse / communiqué

9 septembre 2016

20160908_flyerteaser1

Grève du second degré : les personnels attendent des réponses

Quels que soient les propos de la Ministre de l’Éducation, les faits ne mentent pas : nous sommes loin d’une rentrée apaisée.

Les personnels du second degré ont pu mesurer à l’occasion de la rentrée l’état de désorganisation des collèges, les problèmes suscités en lycée par la montée des effectifs notamment. La volonté d’imposer à marche forcée une réforme des collèges combattue depuis plus d’un an par la majorité des collègues, de renouveler les programmes sur quatre niveaux simultanément produit ses effets ; problèmes d’emplois du temps, de manuels, incertitude sur le contenu de l’accompagnement , vies scolaires réduites, les problèmes s’accumulent.
Nous sommes loin du grand élan pédagogique dont on nous rebat les oreilles depuis des mois. De nombreux collègues font part de leur lassitude, du besoin de traiter sérieusement les questions éducatives.

En se mettant en grève, pour près d’un quart d’entre eux, dans la période chargée de la rentrée, les personnels du second degré ont voulu donner ce message à la Ministre : il faut des mesures d’urgence, des discussions sérieuses sur la mixité, la lutte contre les inégalités, les conditions de réussite de tous les élèves au collège comme au lycée.

lien du communiqué

Notre dossier « revue de presse » Pearltrees avec liens et videos


La rentée des classes en Guadeloupe (G.Marsault, 03.09.2016)

5 septembre 2016

Guillaume Marsault, secrétaire académique SNES-FSU Guadeloupe,  était l’invité du journal d’ATV Guadeloupe pour faire un point sur la rentrée. Rentrée en Guadeloupe qui s’annonce catastrophique : trop de classes sans profs (envoyés en métropole), trop d’établissement sans manuels, trop de problèmes administratifs.


Le point sur la #Rentrée2016 (X.Marand, Radio Totem, 01.09.2016)

5 septembre 2016

Au micro de Radio Totem, Xavier Marand, secrétaire général adjoint du SNES-FSU faut le point sur les conditions de la rentrée 2016 dans le second degré, et le ras-le-bol des enseignants suite à l’empilement des réformes :

– Hausse des effectifs dans les lycées
– Dispositifs pédagogiques imposés au collège qui n’ont pas fait preuve de leur efficacité au lycée.
Mise en place simultané sur les 4 niveaux des programmes au collège.
– Latin et Grec qui disparaissent ou seulement maintenus sous la forme d’EPI et sous l’angle de l’histoire.


EPI, AP, nouveaux programmes… quelle #rentrée2016 ?

5 septembre 2016

Enseignements pratiques interdisciplinaires imposés sans concertation, hausse des effectifs élèves en lycée, mise en place des programmes simultané sur les 4 années…  Sur les antennes régionales de France Bleu, des enseignants (collège et lycée) et représentants académiques et départementaux du SNES-FSU font le point sur la rentrée scolaire 2016 dans les établissements.


%d blogueurs aiment cette page :