[Grand Référendum, 12.072016) Xavier Marand, les vacances d’été sont-elles trop longues ??

13 juillet 2016

Xavier Marand, secrétaire général adjoint du SNES-FSU était l’invité de l’émission « Le Grand Référendum » sur Sud Radio le 12 juillet 2016 dans le cadre du débat du jour sur la durée des vacances d’été. C’était l’occasion de rappeler que l’année scolaire est chargée, et que les élèves ont besoin de se reposer.  Les organisations syndicales comme les chronobiologistes reconnaissent que le calendrier idéal dans l’intérêt des élèves serait de 7 semaines de cours puis 2 semaines de congés sur 36 semaines, mais les intérêts du lobby du tourisme semblent encore prévaloir. Il est également essentiel que les pouvoirs publics redonnent de la vigueur aux colonies de vacances et aux centres aérés.

Intégralité de l’émission à retrouver ici :
http://www.sudradio.fr/Podcasts/Le-Grand-Referendum/Les-vacances-d-ete-sont-elles-trop-longues


[Rue des écoles, 08.05.2016) Frédérique Rolet : les journées de la refondation, où est le vrai bilan ?

9 mai 2016

Frédérique Rolet (secrétaire générale du SNES-FSU) était interviewée le 8 mai 2016 dans l’émission « Rue des écoles » sur France Culture. L’enseignante revient sur l’opération de communication « journées de la refondation » organisée par le Ministère de l’éducation nationale.  Un bilan flou, l’absence du lycée et de l’enseignement supérieur….

En marge des « journées », le SNES-FSU donnait la parole aux enseignants devant le Palais Brongniart :

 


(RMC 11.04.2016) Roland Hubert : Remplacer un enseignant absent c’est d’abord assurer un acte pédagogique

11 avril 2016

Roland Hubert, cosecrétaire général du SNES-FSU intervient dans l’émission « Carrément Brunet » sur RMC et réagit sur l’hypothèse de la mise en place d’une agence d’intérim pour répondre aux absences des enseignants.


Vacances de printemps : les stations de ski rient, les profs pleurent

11 avril 2016

metro

« ….Pour le Snes-FSU, principal syndicat d’enseignant du supérieur, ce calendrier est même « irresponsable » : « Une séquence de douze semaines, c’est énorme ! », peste Roland Hubert, secrétaire général. « C’est un vrai un sujet d’inquiétude, dans le premier degré comme dans le collège. » Mais ça, le syndicat l’avait déjà clamé il y a un an, quand le ministère planchait sur les modifications de ce calendrier. « C’est incohérent. Cela a été dit et redit par le Conseil supérieur de l’éducation. On n’a reçu aucune réponse. Qu’est-ce qui prime pour le calendrier ? Les besoins de l’école et les rythmes des enfants ou l’économie ? Je crois qu’ils ont tranché. »… »

Intégralité de l’article : http://www.metronews.fr/info/vacances-de-printemps-les-stations-de-ski-rient-les-profs-pleurent/mpdg!OqT8nAGC5bpw/


Loi Travail: le principal syndicat du secondaire se joint à la mobilisation du 9 mars

3 mars 2016

« Le Snes-FSU, premier syndicat du secondaire, a appelé mercredi les personnels des collèges et lycées à «rejoindre les manifestations et initiatives» prises par les organisations de jeunesse en vue du retrait de la loi Travail.

Le 9 mars, les lycéens qui défileront à partir de la place de la République pour protester contre la loi Travail seront probablement accompagnés de leurs professeurs. Le Snes-FSU, premier syndicat du secondaire, vient en effet de se positionner contre la loi Travail défendue par Myriam El Khomri.

«Personnels des lycées et collèges, notre place est aux côtés d’une jeunesse qui refuse la précarité comme seul futur. Salarié-es, nous sommes partie prenante de ce combat contre la réduction des droits et garanties du monde du travail et pour l’ouverture de nouveaux droits», indique ainsi le syndicat dans un communiqué, qui appelle également à signer la pétition contre le projet de loi initiée sur change.org par la militante féministe Caroline de Haas, qui avait recueilli ce matin plus de 880.000 signatures…. »

Article en entier sur le site du Figaro

1

 


26 janvier 2016 : mobilsation contre la réforme #Collège2016 : la revue de presse

27 janvier 2016

Dans le second degré, une intersyndicale représentant 80% de la profession a tenu son pari d’une grève majoritaire contre la réforme collège, pour des moyens conséquents à la prochaine rentrée scolaire.

Le reportage vidéo du SNES à Paris et en province :

La réforme du collège, imposée sans concertation par le ministère, introduit des dispositifs d’enseignement qui dénaturent le métier, diminuent les horaires disciplinaires, sans aucun bénéfice pédagogique pour les élèves, et sont une véritable « usine à gaz » pour l’organisation des établissements. Depuis presque un an, la ministre de l’éducation refuse d’entendre les professeurs qui connaissent pourtant bien le terrain et les élèves. Son mépris affiché pour leurs revendications conduit les personnels à lui adresser un carton rouge : carton rouge contre sa réforme, carton rouge pour son refus du dialogue social, carton rouge pour sa communication mensongère.

Mais c’est aussi la question des rémunérations qui a mobilisé l’ensemble de la fonction publique, dont les salaires sont gelés depuis juillet 2010. Dans toute la France les cortèges de manifestants ont défilé, plus de 90 manifestations on été recensées, avec des dizaines de milliers de personnels qui interpellaient ainsi le gouvernement.

Le communiqué du SNES-FSU
La page Facebook dédiée
La revue de presse (pearltrees)
La mobilisation vue des S3

Greve26_Profs1

La préparation de la mobilisation à Marseille (France3) :


#CartonRouge à la ministre

27 janvier 2016

Collège, lycée… La ministre n’écoute pas les personnels, et impose des réformes néfastes aux élèves.

Pour qu’elle revienne sur le terrain des discussions, pour une autre réforme du collège, pour les besoins de formation des jeunes, adressons-lui un carton rouge le 26 janvier 2016.


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d blogueurs aiment cette page :