Education au numérique: quand une société privée fait la leçon

28 mars 2011

28/03/2011
Sabine Blanc

Inscrite dans le socle commun, la maîtrise de l’Internet est un aspect délégué en partie à des sociétés privées. Calysto est un des acteurs importants sur ce créneau, mais il ne fait pas l’unanimité.

Pour Jean-François Clair, responsable des Tice (Technologies de l’Information et de la Communication pour l’Education) au SNES, le syndicat majoritaire des enseignants du second degré.
« Ce type de société profite de choix politiques et budgétaires. Les chefs d’établissements n’y connaissent pas grand chose en général, ils s’inquiètent, ils veulent protéger les élèves, et aucun espace n’est dédié à la réflexion au collège dans le cadre du B2i (brevet informatique et Internet). Alors quand ils se font démarcher, ils acceptent pour se faire bien voir des parents d’élèves, des élèves, du rectorat… Les enseignants et les documentalistes aussi ne sont pas toujours au courant. De même, les collectivités locales se donnent ainsi un vernis de respectabilité. Mais éduquer, ce n’est pas enseigner. Et le but d’une société privée, c’est de faire du business. »

Lire l’article dans son intégralité.
—–


Académie de Créteil – Un cartable en ligne sur le dos des professeurs ?

28 septembre 2010

28/09/2010
Julien Cholin

Les enseignants restent sceptiques face au déploiement des cahiers de textes numériques. Expérimenté dans plusieurs académies, ce dispositif doit pourtant être généralisé à la rentrée 2011.

Valérie Sultan, du SNES Créteil, s’interroge quant à elle sur la confidentialité des données. « VieScolaire.net (une des entreprises qui gèrent ce dispositif – NDLR) est une société privée », rappelle-t-elle. Autre motif d’inquiétude : l’inégalité face à l’accès à Internet. De nombreux foyers de l’académie, en particulier en Seine-Saint-Denis, ne disposent pas d’une connexion à leur domicile. Ce qui introduit, selon elle, une injustice dans la préparation des cours.

Lire l’article dans son intégralité.
—–


Académie de Versailles (Sartrouville-78) – Le collège affiche ses profs absents sur Internet

7 janvier 2010

07/01/10

Devoir d’information ou déballage public malsain ?

« C’est une façon de culpabiliser les professeurs, de leur faire porter le poids de leur absence, analyse-t-on au SNES Yvelines, principal syndicat d’enseignants du secondaire. On préfère livrer des noms à la vindicte populaire plutôt que de s’attaquer au vrai problème : les postes qui restent vacants, faute de remplaçants. » Plus surprenant : même l’Etat n’applaudit pas.

Lire l’article dans son intégralité.

—–

Le site du SNES Versailles


%d blogueurs aiment cette page :