SNES-FSU Bretagne : « pas à l’abri d’une radicalisation »

letelegramme

« Après « une grève réussie contre la réforme du collège », Gwénaël Le Paih, secrétaire général du SNES-FSU Bretagne (*), annonce des actions début juin.

Une grève réussie, quand le rectorat annonce 16,28 % de participants ?

– Nous en avons dénombré un peu plus de 50 % mais le chiffre du rectorat n’est pas vraiment faux. Le problème, c’est qu’il globalise la participation du public et du privé où il n’y avait pas d’appel à la grève. Pour le seul public, le rectorat arrive à 28 % en rapportant le nombre de professeurs qui devaient être en cours mais ne l’étaient pas à l’effectif total de l’établissement y compris ceux qui n’avaient pas cours à ce moment-là, les absents pour d’autres causes et même la direction. Cela dit, ce chiffre est le plus important enregistré par le rectorat depuis le mouvement de 2011.

Que prévoyez-vous maintenant ?

– La sortie immédiate des décrets nous a un peu assommés sur le coup mais notre détermination à obtenir l’annulation de cette réforme en est aujourd’hui renforcée. La rupture est désormais consommée entre notre profession et le gouvernement. Nous avons combattu la droite qui réduisait le nombre de postes, comme nous combattons maintenant cette gauche qui utilise l’interdisciplinarité – que nous souhaitions – pour réduire le nombre d’heures d’enseignement…. »

Suite de l’interview ici

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :