#College2016 Valérie Sipahimalani (SNES) : « Cette réforme ne permet pas plus d’égalité mais plus de flexibilité ! »

la-marseillaise

ValerieSipa

Secrétaire générale adjointe au SNES, Valérie Sipahimalani est venue à Marseille en avril dernier pour dénoncer le contenu de la réforme du collège.

Vous appelez à une grève le 19 mai en intersyndicale. Pourquoi ?

Parce que nous ne voulons pas de cette réforme, nous voulons que le gouvernement réouvre les discussions. Oui, il faut réformer le collège, pour faire baisser la difficulté scolaire et pour améliorer les conditions d’enseignement. Or, cette réforme ne le permet pas.

Pourtant, elle prétend oeuvrer en faveur de l’égalité ?

Une drôle de conception de l’égalité ! Comment parler d’égalité quand on permet des horaires flexibles d’un établissement à l’autre ? Quand l’ouverture d’une classe de latin se fera sur les fonds propres et devra donc être fait au détriment d’une autre option ? Quand les programmes peuvent être décidés localement ? Il ne s’agit pas de plus d’égalité mais de plus de flexibilité.

Concernant les programmes vous pensez à l’histoire ? Qu’est-ce que cela donnera concrètement ?

Pas à l’histoire qui est une matière où quelques points sont déjà optionnels et où les nouveaux programmes sont plutôt mieux faits. Je pense plutôt aux mathématiques. Le théorème de Pythagore peut être enseigné en 4e ou en 3e. Un élève déménageant pourrait ne pas du tout aborder ce point pourtant central des mathématiques.

Votre commentaire sur l’autonomie des établissements ?

Cette réforme est livrée en pièces détachées, une sorte de meubles Ikea avec l’idée que la manière dont il doit être monté est locale. Cela signifie donc que nous allons passer beaucoup de temps à monter les enseignements. Or, ce que veut la profession, c’est du temps à passer avec les élèves, pas à organiser les cours.

L’interdisciplinarité vous semble-t-elle un plus ?

Au SNES, nous n’avons rien contre. Cependant, les recherches qui existent sur le sujet montre que cela bénéficie plus aux élèves favorisés, en leur ouvrant de nouveaux horizons, qu’aux élèves en difficulté. De plus, les programmes ne proposent pas de repères pour cette interdisciplinarité. Ce sera donc aux enseignants de les trouver, ce qui sera encore chronophage sans aucune garantie de résultat pour les élèves.

Lisez-vous dans le projet l’ambition de maintenir le collège unique officiellement annoncée ?

C’est une ambition sur le papier qui ne pourra pas être mise en pratique. Il nous faut plus de temps avec les élèves, on n’en aura pas. Plus de temps pour la concertation, idem. Il faut plus de mixité dans les collèges, la réforme ne s’en donne pas les moyens. Pire, les décisions prises concernant les classes européennes risquent de renvoyer vers le privé ceux qui justement participaient à la mixité. La réalité est qu’une classe sur 10 a 30 élèves ou plus, qu’il n’y a plus de formation continue des enseignants leur permettant d’irriguer leur pratique professionnelle par la recherche, que 20% des élèves arrivent au collège avec des difficultés, que les programmes sont mal fichus…

Les nouveaux programmes font l’objet d’une consultation depuis hier ?

Et nous invitons la profession a s’en saisir, le conseil supérieur des programmes s’étant dit ouvert aux modifications. Nous voulions des programmes plus simples et plus cohérents, nous avons des programmes déclinés en trois volets, devant s’articuler avec des parcours et avec les enseignements pluridisciplinaires. Au final, c’est presque plus compliqué qu’avant.

Lien direct:

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :