Une minute de silence et d’intox

lhumanite

« …Huit d’entre eux avaient quitté la classe de Nicolas, prof syndiqué au Snes-FSU.

«-Vous voulez en parler ?» avait d’abord lancé l’enseignant, comme à ses trois autres classes de la matinée. «Une très grande majorité de leurs prises de parole visait à dire : “Ce ne sont pas des musulmans qui ont fait ça. L’islam interdit de tuer”», raconte l’enseignant. Beaucoup d’autres, aussi, ont fait part de leurs peurs de représailles vis-à-vis des musulmans «qui vont être dans le viseur». Un seul élève de sa classe a souligné que Charlie Hebdo «l’avait bien mérité». Les caricatures, «c’est abusé», «dégueulasse», ont dit certains. Parfois, «avec un ton provocateur», parfois plus posément. Les dessinateurs « ont été peu respectueux», dira un autre, tout en reconnaissant que « c’était grave de les avoir tués ».

Ils furent sans nul doute surpris de la réponse du professeur. «Moi-même, je ne cautionne pas du tout la ligne éditoriale de Charlie Hebdo ces dernières années, versant dans un discours semblable aux tenants du choc de la civilisation», leur a expliqué Nicolas. Mais la minute de silence est pour les morts, pas pour les caricatures. » Cet enseignant a même laissé à chacun de ses élèves le choix de participer, au nom de leur liberté de conscience. Huit sont sortis, après le débat en classe, en conscience…. »

Lire l’article en intégralité

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :