Réforme du métier d’enseignant ; « il faut inverser la tendance en matière de rémunération ».

24 septembre 2013

lexpress

En pleine polémique sur les rythmes scolaires, Vincent Peillon lance ce lundi les discussions sur la réforme du métier d’enseignant. Les attentes des syndicats sont fortes, notamment pour le premier d’entre eux, le Snes.
Pour lire l’article dans son intégralité:  http://www.lexpress.fr/education/reforme-du-metier-d-enseignant-il-faut-prendre-en-compte-le-temps-de-travail-invisible_1300619.html#Td04g0WBt62VPhLJ.99

logo_signature2

Publicités

Education: faut-il supprimer la note de vie scolaire des collégiens?

24 septembre 2013

lexpress

Les enseignants seraient, eux aussi, hostiles à ce dispositif. Il « s’inscrit dans une logique de notes qui sert à maintenir l’ordre alors que l’on sait que ce n’est pas comme cela que ça marche, grince Roland Hubert, cosecrétaire général du Snes-FSU. Cela ne veut pas dire qu’il ne faut pas prendre en compte l’attitude de l’élève, mais d’une autre façon ».

Pour lire l’article dans son intégralité : http://www.lexpress.fr/education/education-faut-il-supprimer-la-note-de-vie-scolaire-des-collegiens_1282782.html

logo_signature2


Education: des programmes d’histoire-géo allégés au lycée

24 septembre 2013

lepoint

« Les programmes trop lourds ont toujours été un problème mais on est arrivé à un paroxysme » sous la droite, relève Alice Cardoso, professeur en terminale L et ES, du syndicat Snes-FSU. En outre, au lycée, « la démarche préconisée ne fonctionne pas, c’est-à-dire l’idée que les élèves auraient des bases qui permettraient d’aborder les grands thèmes ».

Pour lire l’article dans son intégralité:

http://www.lepoint.fr/societe/education-des-programmes-d-histoire-geo-alleges-au-lycee-19-09-2013-1733133_23.php

logo_signature2


Des syndicats d’enseignants appellent à la grève en Seine-Saint-Denis

24 septembre 2013

lemonde

Rien que sur le département de la Seine-Saint-Denis, les 150 postes créés dans le premier degré et 115 dans le secondaire ont permis de mettre« un maître devant chaque classe et de pallier la croissance démographique ». Ce que réfute Mathieu Logothétis, du SNES-FSU : « Ces créations nous ramènent au nombre de postes que l’on avait en 2011, mais on a 3 000 élèves en plus à placer. » Résultat, les seuils maximums sont souvent atteints dans un département où 47 % des enfants sont scolarisés en zone d’éducation prioritaire.

Pour lire l’article dans son intégralité:  http://www.lemonde.fr/education/article/2013/09/19/des-syndicats-d-enseignants-appellent-a-la-greve-en-seine-saint-denis_3480330_1473685.html

logo_signature2


%d blogueurs aiment cette page :