L’entrepreneuriat à l’école : le message de François Hollande approuvé à droite, qui attend « des actes » et de la « cohérence »

29 avril 2013

europe129/04/2013
Ivan Valerio

Rien de nouveau. C’est la critique partagée par les opposants politiques à François Hollande et par les syndicats enseignants au sujet de ses annonces du jour. Le président de la République a annoncé vouloir faire intervenir plus « d’acteurs économiques » dans le cadre scolaire.

Les syndicats d’enseignants, eux, indiquent également qu’il ne s’agit pas là d’une nouveauté. « On a déjà dans le cadre de la loi de refondation de l’école un parcours d’orientation », concède au Lab Frédérique Rolet, secrétaire générale du SNES-FSU :

On est toujours dans la même idée que c’est par ignorance que les jeunes ne trouvent pas de travail, alors que c’est le chômage le problème majeur, pas le manque de formation.

Lire l’article dans son intégralité.
—–

Publicités

Concours réservés : les conditions d’éligibilité des candidats vérifiées après la convocation aux épreuves orales

22 avril 2013

vousnousils22/04/2013

Le minis­tère de l’Education natio­nale a indi­qué au SNES-FSU que tous les non-titulaires admis­sibles aux concours réser­vés seront convo­qués aux épreuves orales, et que leurs condi­tions d’éligibilité seront « véri­fiées ultérieurement ».

Vendredi, le SNES-FSU affir­mait au contraire que le minis­tère de l’Education natio­nale lui avait assuré que « l’ensemble des agents non-titulaires admis­sibles aux concours réser­vés devaient se pré­sen­ter aux épreuves orales et que les condi­tions d’éligibilité seraient véri­fiées ulté­rieu­re­ment ». Il dénon­çait en outre « la lec­ture res­tric­tive des textes, fruit d’une inter­pré­ta­tion aca­dé­mique que font de nom­breux rec­to­rats » et esti­mait que la déci­sion de l’éligi­bi­lité des contrac­tuels « doit rele­ver du ministère ».

Lire l’article dans son intégralité.
—–
Communiqué de presse du 18 avril 2013 :  » Concours réservés : tous les non-titulaires admissibles seront convoqués aux oraux « 


A deux mois du bac, c’est encore le flou

18 avril 2013

europe118/04/2013
Sophie Amsili et Noemie Schulz

Des épreuves sont modifiées cette année. Mais les professeurs naviguent à vue.

Dans un peu moins de deux mois, à partir du 17 juin, les lycéens passeront donc les premières épreuves d’un examen remanié. Problème : les professeurs sont dans le flou pour guider les élèves, ce que le Syndicat national des enseignements de second degré (SNES), qui est reçu jeudi au ministère de l’Education national.
[…]
Le SNES, premier syndicat de la profession, dénonce ces  » errements » et demande donc au ministère des consignes plus claires, mais aussi que dans certaines matières comme l’histoire-géo où les programmes sont très chargés, on permette aux candidats de faire des impasses.

Lire l’article dans son intégralité.
—–

Communiqué de presse du 21 février 2013 : « Bac 2013 : une galère pour les élèves et les profs« 


Académie de Bordeaux – Bac 2013 : l’oral de langues « précipité »

13 avril 2013

sudouest13/04/2013
Odile Faure

Les élèves passeront une partie de l’épreuve orale avant les vacances. «Trop tôt» selon des enseignants.

« Beaucoup trop tôt » selon des enseignants de langues. Ils estiment ne pas pouvoir interroger les bacheliers sur tout le programme qui comprend quatre notions. « Pour la plupart, nous n’en avons vu que deux à ce jour » regrette un représentant du SNES dans le département.
[…]
Le syndicat d’enseignants, SNES-FSU avait demandé au nouveau ministre le report au 3e trimestre des deux épreuves, il n’a obtenu gain de cause que pour la compréhension car le 3e trimestre a déjà commencé.

Lire l’article dans son intégralité.
—–

Communiqué de presse du 21 février 2013 : « Bac 2013 : une galère pour les élèves et les profs« 


Peillon abat sa carte scolaire scolaire

11 avril 2013

direct-matin11/04/2013

Vincent Peillon veut durcir les contours de la carte scolaire, en rendant moins faciles les dérogations. L’idée ne fait pas l’unanimité.

Les enseignants, enfin, se disent sceptiques. «Il ne faudrait pas que cela empêche un enfant d’apprendre une matière parce que c’est son envie et non un moyen de changer d’établissement», note Daniel Robin, cosecrétaire général du SNES.

Lire l’article dans son intégralité.
—–


Manifestation de professeurs à Paris

6 avril 2013

tf106/04/2013

Plusieurs milliers d’enseignants ont défilé ce samedi à Paris à l’appel de la FSU pour une refondation de l’école.

130406-frolet

Frédérique Rolet, co secrétaire générale du SNES-FSU et Bernadette Groison, secrétaire générale de la FSU

130406-manif-snes

Voir l’intégralité du reportage.
—–

Actualités syndicales : Manifestation nationale à Paris le 6 avril


Education: Au moins 2.000 manifestants à Paris pour une «refondation de l’école»

6 avril 2013

20minutes06/04/2013
(avec AFP)

Sept mille personnes selon les organisateurs, 2.200 selon la police, ont manifesté ce samedi après-midi à Paris de la Bastille vers Montparnasse à l’appel de la FSU, principale fédération de l’éducation, pour réclamer «une vraie refondation de l’école», a constaté une journaliste de l’AFP.

130406-20-minutes-snes-lyon

Des délégations de la fédération et de ses syndicats avaient fait le déplacement depuis la banlieue et la province: Seine-et-Marne, Seine-Saint-Denis, Aquitaine, Vaucluse, Côte-d’Or, Lyon… dont de nombreuses de délégations du syndicat du secondaire SNES-FSU.

Lire l’article et voir le reportage (AFP Video) dans leur intégralité.
—–

Actualités syndicales : Manifestation nationale à Paris le 6 avril