Bac 2013 : la « galère » des oraux de langues vivantes

lemonde21/02/2013 – « Peut Mieux Faire »
Mattéa Battaglia

C’est cette année que les conséquences de la réforme du lycée, arrivée en terminale en septembre 2012, vont se faire sentir sur le baccalauréat.

Parmi les nouvelles épreuves, les oraux de langues vivantes inquiètent particulièrement le SNES-FSU, syndicat majoritaire parmi les enseignants du second degré, qui, dans un communiqué daté du 21 février, n’a pas hésité à titrer : « bac 2013, une galère pour les élèves et les profs ». « On ne conteste pas le bienfondé d’une évaluation des langues à l’oral, c’est la désorganisation, la précipitation dans laquelle cela se fait qui pose problème », explique Valérie Sipahimalani, secrétaire nationale du SNES en charge du secteur lycée.

Pas d’ inquiétude concernant la série L : « Les bacheliers passeront les oraux au cours d’épreuves terminales, il ne devrait donc pas y avoir de difficulté organisationnelle, même si on peut s’interroger sur la durée de l’épreuve », poursuit Valérie Sipahimalani.

Lire l’article dans son intégralité.
—–
Communiqué de presse du 21 février 2013 : « Bac 2013 : une galère pour les élèves et les profs« 

Publicités

Commentaires fermés