Recherche profs désespérément

dna11/12/2012
Elodie Bécu

Le ministre de l’Education a lancé hier une campagne pour recruter 43 000 enseignants en 2013-2014, mais se heurte à une crise des vocations. Devenir prof ne fait plus rêver.

« De nombreux étudiants sont terrorisés à l’idée de se trouver face à une classe sans avoir été formés avant, explique Frédérique Rolet, porte-parole du SNES, principal syndicat enseignant du secondaire, Ils entendent les témoignages de leurs camarades et n’ont pas envie de se retrouver dans la même situation ».
Les conditions d’exercice du métier. « Les affectations sont liées à un barème. Les plus jeunes ont moins de points et se retrouvent dans les zones difficiles. Enseigner dans des établissements tendus ne rend pas le métier attractif », analyse Frédérique Rolet.
[…]
« Un professeur certifié débute à 1 700 euros net, en milieu de carrière il gagne environ 2 500 euros net, en fin de parcours un enseignant qui obtient l’échelon hors classe – et ils sont loin de l’avoir tous – a une rémunération d’environ 2 900 euros net », calcule Frédérique Rolet. Dans les matières où il y a d’autres débouchés, plus lucratifs à niveau de diplôme égal, le salaire bloque.
[…]
« La rémunération est un sujet en soi, estime Frédérique Rolet, Je suis inquiète qu’une évolution de notre salaire soit liée à des contreparties ».

Lire l’article dans son intégralité.
—-
Dossier de presse du 28 novembre 2012 : « Semaine d’expression des stagiaires – 26-30 Novembre 2012« 

Publicités

Commentaires fermés