«Tempête sous un crâne», journées de classe à Saint-Ouen

24/10/2012
Arnaud Schwartz

Signé d’une jeune cinéaste de 36 ans, ce documentaire témoigne avec subtilité du travail des enseignants dans un collège situé en zone d’éducation prioritaire.

Au mur, une reproduction du Désespéré de Gustave Courbet, tête entre les mains, agit comme un discret clin d’œil au titre de ce documentaire auquel le syndicat national des enseignements du second degré (SNES) a prêté son concours. Dans la salle d’arts plastiques, on se familiarise par la pratique avec les mobiles de Calder et les noirs de Soulages.

Lire l’article dans son intégralité.
—–
Actualité Syndicale : « Tempête sous un crâne » : au cœur du métier

Publicités

Commentaires fermés