Loi Peillon sur l’école: pourquoi le Snes menace de mobiliser ses troupes

24/10/2012
Marie-Caroline Missir

Les négociations autour de la refondation de l’école ne se passent pas exactement comme prévu. Le SNES, qui s’était fait discret jusqu’ici, menace de mobiliser la profession contre la réforme du métier enseignant, conséquence des mesures annoncées par le ministre.

« Cette méthode est une façon de ne pas faire les choses frontalement », s’agace Frédérique Rolet. « D’un côté, il accorde une interview au Monde dans lequel il affirme qu’il est contre la bivalence, et de l’autre il fixe ces expérimentations dans la loi, qui lui permettent entre autres d’introduire la bivalence », à savoir la possibilité pour un même enseignant d’enseigner deux matières.
Réussir là où les autres ministres ont échoué?
« Ces expérimentations, conduiraient même à remettre en cause la structuration disciplinaire du second degré et le statut des enseignants en imposant à certains professeurs en collège de devoir enseigner dans le premier degré et réciproquement », déplore le Snes dans son communiqué.

Lire l’article dans son intégralité.
—–
Communiqué de presse du 24 octobre 2012 : « Une loi d’orientation contre les personnels et l’intérêt des élèves ? »

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :