Réforme de l’école : Peillon ménage les syndicats

12/10/2012
Marie-Christine Corbier

Quand on change les choses, il faut le faire avec le plus de circonspection possible. » Vincent Peillon s’est montré très prudent hier en présentant ses premiers arbitrages sur la réforme de l’école.

« Je ne retiens pas l’idée de la bivalence, a-t-il affirmé. Il n’y a pas de changement de statut. Les profs ont été tellement attaqués, je ne veux pas blesser les identités disciplinaires qui méritent le respect. » « Le respect de ces compétences professionnelle nous paraît très important », approuvait hier Roland Hubert, secrétaire général du SNES-FSU, le syndicat le plus représenté dans les collèges et lycées.

Lire l’article dans son intégralité.
—–

Concertation – Ce que dit et fait le SNES

Publicités

Commentaires fermés