A l’issue de la concertation, une « boîte à idées » qui pourrait fâcher

09/10/2012
Mattéa Battaglia

Dans la longue liste des mesures pour « refonder l’école » rendues publiques, le 5 octobre, par le comité de pilotage de la concertation, certaines font déjà débat. Revue de détail des sujets qui pourraient potentiellement fâcher les acteurs de l’éducation.

– Des enseignants « bivalents »

Pour « fluidifier la transition école élémentaire-collège », réputée difficile pour les enfants, les rapporteurs de la concertation proposent de mettre face aux élèves de fin de primaire et de début du collège quelques professeurs qui enseigneraient non plus une seule discipline mais un « champ disciplinaire » (histoire-géographie et français; maths et sciences).

Il n’en fallait pas plus pour réveiller la crainte d’une bivalence voire polyvalence généralisée des enseignants. « Les collègues y sont farouchement hostiles, rappelle Frédérique Rolet, du SNES-FSU, majoritaire dans le second degré. C’est du recyclage d’idées convenues qui ont quarante ans d’âge. Au lieu de réfléchir aux contenus à enseigner, aux projets à mener en commun en CM2- 6e, le rapport a fait son choix: celui d’une « école du socle » que nous contestons. »

Lire l’article dans son intégralité.
—–

Concertation – Ce que dit et fait le SNES

Publicités

Commentaires fermés