Le cahier, avec ou sans spirale ?

27/09/2012
Raphaëlle Rivais

Chaque année, en septembre, les familles sont confrontées au même casse-tête : réussir à remplir les cartables avec toutes les fournitures figurant sur les différentes listes rapportées par les enfants. Et cela sans s’énerver face à des demandes parfois farfelues et sans dépenser des sommes astronomiques.

Les syndicats mettent en avant « la liberté pédagogique de l’enseignant » : « Chaque professeur a ses habitudes de travail, et peut souhaiter une certaine homogénéité des copies qu’on lui rend », plaide M. Chevalier. « L’important, c’est de savoir si les fournitures demandées sont utilisées », renchérit son collègue du Syndicat national des enseignants de second degré (SNES), Roland Hubert.

Lire l’article dans son intégralité.
—–

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :