Frankreichs Mammutreform des Schulsystems

31 août 2012

31/08/2012

Kommende Woche beginnt in Frankreich das neue Schuljahr. Erziehungsminister Vincent Peillon verspricht einen Start « unter dem Zeichen des Wandels », dank der Schaffung von 60.000 neuen Posten im Schulbereich. Die Lehrergewerkschaft SNES ist skeptisch.

Dieser Schuljahresbeginn sei der erste des Wandels, so verkündete Erziehungsminister Vincent Peillon vorgestern vollmundig. Frédérique Rolet bleibt da skeptisch. Rolet unterrichtet Französisch und Latein an einer Realschule nahe dem nordfranzösischen Lille und ist Sprecherin der Lehrergewerkschaft SNES.
« Der Minister ist wohl ein bisschen zu voreilig und euphorisch. Der angekündigte Wandel wird kommende Woche in den Klassenzimmern der weiterführenden Schulen noch kaum zu spüren sein. »

Ecouter le reportage (en allemand) (émission du 31/08, à partir de 6’00 ») et lire sa transcription intégrale.
—–

Conférence de rentrée du SNES-FSU du 30 Août 2012 : Dossier de presse

Publicités

SNES-FSU : « Bilan mesuré » pour la rentrée de Peillon

30 août 2012

30/080/2012

Célia Quilleret

Annoncée comme la « rentrée du changement » par Vincent Peillon, ministre de l’Éducation, cette rentrée 2012 ne semble pas rompre avec le système d’éducation précédent. Le SNES-FSU regrette que le ministre n’ait pas donné de « signaux plus forts » en évinçant certaines réformes fortement contestées prises par la droite.

Un bilan dressé jeudi par le syndicat d’enseignants fait état d’un « jugement un peu optimiste et rapide » de la part de Vincent Peillon. La co-secrétaire générale du SNES-FSU, Frédérique Rolet, déplore « un manque de rupture en termes de réformes » déclarant que les enseignants vivront la rentrée 2012 « sur l’héritage du gouvernement précédent ».

Lire l’article dans son intégralité et écouter la réaction de Daniel Robin, co secrétaire général du SNES-FSU
—–

Conférence de rentrée du SNES-FSU du 30 Août 2012 : Dossier de presse


Le SNES-FSU note la rentrée de Peillon : peut mieux faire

30 août 2012

30/08/2012
(AFP)

Le premier syndicat d’enseignants du secondaire a dressé jeudi un « bilan mesuré » de l’action de Vincent Peillon, et regretté que le ministre de l’Education n’ait pas donné des « signaux plus forts ».

Pour Vincent Peillon, la rentrée 2012 devait être une « rentrée du changement ». Le SNES-FSU, premier syndicat d’enseignants du secondaire, a voulu prendre le ministre de l’Education au mot. Et il a décidé d’évaluer ces changements promis. Bilan : pour Frédérique Rolet, co-secrétaire générale du syndicat, le ministre a eu « un jugement un peu optimiste et rapide », a estimé Frédérique Rolet, co-secrétaire générale. « Les collègues vont vivre la rentrée 2012 complètement sur l’héritage du gouvernement précédent » et « avec peu de signaux de rupture en termes de réformes », a-t-elle ajouté lors de la conférence de presse de rentrée du syndicat.

Lire l’article dans son intégralité.
—–

Conférence de rentrée du SNES-FSU du 30 Août 2012 : Dossier de presse


Hollande plonge les enseignants dans le doute

30 août 2012

30/08/2012
Laurence Debril

C’est le métier chouchou des socialistes. Pourtant, les enseignants laissent percer une certaine déception face à l’action de François Hollande et du gouvernement. Pour les syndicats, les choses ne vont pas assez vite, pas assez fort…

« Par rapport à nos demandes, il y a eu encore peu de décisions, remarque Frédérique Rolet, cosecrétaire générale du SNES, premier syndicat du secondaire. Le primaire est la priorité de François Hollande et nous, nous avons le sentiment de passer à la trappe. Nous regrettons que la rupture avec le gouvernement précédent ne soit pas plus affichée. Dans de nombreux endroits, la rentrée va être aussi difficile que l’an passé. Il y a déjà trop de retard de pris. »

Lire l’article dans son intégralité.
—–

Conférence de rentrée du SNES-FSU du 30 Août 2012 : Dossier de presse


Rentrée scolaire: le Snes note un « changement de ton »

30 août 2012

30/08/2012

A l’approche de la rentrée, le SNES-FSU, principal syndicat de l’enseignement secondaire, s’est félicité du « vrai changement en matière de ton » et de « dialogue social » entre le ministère de l’Education et les enseignants.

Voir les interventions de Frédérique Rolet, co secrétaire générale du SNES-FSU et de Daniel Robin, co secrétaire du SNES-FSU.
—–

Conférence de rentrée du SNES-FSU du 30 Août 2012 : Dossier de presse


Rentrée : le casse-tête des proviseurs pour trouver des professeurs

28 août 2012

28/09/2012
Floriane Louison

Aux concours externe du Capes, 706 postes sont restés vacants, ce qui représente près de 15% des postes à pourvoir.

Devant cette situation, Vincent Peillon a annoncé un plan d’urgence, mais selon Frédérique Rolet, co-secrétaire générale et porte-parole du syndicat SNES-FSU, contactée par FTVi, « ça ne compense pas du tout. »
[…]
En mathématiques, un tiers des postes offerts aux diplômés du Capes n’ont pas été pourvu, souligne le SNES (652 admis pour 950 postes). Même chose pour le Capes d’anglais où il manquait 131 admis.
[…]
« Il faut agir et proposer aux jeunes diplômés de haut-niveau ce qu’ils cherchent », insiste Frédérique Rolet : améliorer les salaires, les conditions de travail, offrir une formation motivante… Les regards sont particulièrement tournés vers le ministre Vincent Peillon qui a promis, lundi, « un temps nouveau où on va respecter les professeurs ».

Lire l’article dans son intégralité.
—–

Conférence de rentrée du SNES-FSU du 30 Août 2012 : Dossier de presse


%d blogueurs aiment cette page :