1100 postes perdus : il est temps d’annoncer des pré-recrutements !

13/07/2012
(SNES-FSU SNEP-FSU SNUEP-FSU)

Le SNES, le SNEP et le SNUEP ont été les premières organisations à afficher clairement la nécessité de prévoir des pré-recrutements pour les métiers d’enseignant, de CPE et de Co-psy dans le but de réamorcer les viviers et d’assurer la mixité sociale.

Cette idée avait été largement reprise lors de la campagne électorale. Pour le SNEP, le SNES et le SNUEP, des pré-recrutements sous forme de concours (type IPES) apparaissent de loin comme la forme la plus adaptée et la moins inégalitaire. Ils pourraient être organisés en troisième année de licence. Ils doivent être assortis, en contrepartie d’une rémunération avec cotisation pour la retraite, d’un statut d’élèves-professeurs et d’un engagement à servir l’état pendant un temps à définir. Permettre aux assistants d’éducation de pouvoir concilier leur activité avec des conditions d’étude favorisant la réussite, mieux aider les étudiants issus de milieux défavorisés, revoir les conditions de préparation au concours sont des mesures dont les effets peuvent être très rapides.

Lire le communiqué dans son intégralité.
—–

Communiqué de presse du 12 juillet 2012 : « 1100 postes perdus : il est temps d’annoncer des pré-recrutements !« 

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :