60 000 embauches semées d’embûches

09/07/2012
Véronique Soulé

Créer massivement des postes en plus des départs à la retraite est mathématiquement compliqué.

Pour surmonter le problème, le SNES (principal syndicat du secondaire) estime qu’il y a urgence à revenir à des prérecrutements. «Pour attirer à nouveau des jeunes et ne pas risquer de pénurie, il faut recruter dès la fin de la troisième année de licence, voire de la deuxième, explique Roland Hubert, cosecrétaire général du SNES. Et simultanément, il faut améliorer les conditions de travail avec moins d’élèves par classe, la possibilité de travailler en petits groupes, etc.»

Lire l’article dans son intégralité.
—–

Communiqué de presse du 27 juin 2012 : « Au milieu du gué« 

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :