La finance chahutée à Francfort

21/05/0212
Amaury Lebreton

En dépit d’un déploiement policier considérable, quelque 30 000 personnes venues d’Allemagne et d’autres pays européens ont manifesté, samedi, pour réclamer une réorientation de la construction et de la Banque centrale européennes.

Pour ces manifestants, une réponse au niveau européen est donc primordiale, comme le précise Roger Ferrari, secrétaire international du SNES-FSU, qui porte avec d’autres la volonté de construire une coordination européenne des syndicats de l’enseignement. Pour lui, l’argument sur les différences de positionnement des forces du mouvement social face à la crise tient peu : « Les Allemands aussi ont vu leur salaire baisser et une augmentation de la précarité, mais ils sont dans une démarche de concertation et gagnent parfois. »

Lire l’article dans son intégralité.
—–

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :