Les chantiers qui attendent Vincent Peillon à l’Education

16/05/2012
Chine Labbé, avec Gérard Bon

Vincent Peillon, nommé mercredi ministre de l’Éducation nationale, hérite d’un domaine dont François Hollande a fait la priorité de son quinquennat et qui concentre une part importante des dépenses annoncées.

Dans un communiqué, le SNES-FSU estime qu’un plan d’urgence pour la rentrée 2012 « doit être le premier pas d’un renouveau pour l’Éducation et particulièrement le second degré. »
Le Syndicat national des enseignants du second degré appelle les personnels dans tous les collèges et les lycées « à se réunir pour définir les traductions locales » de ce plan d’urgence et les faire connaître.

Les syndicats espèrent également le rétablissement d’un dialogue social apaisé entre gouvernement et syndicats.

Lire l’article dans son intégralité.
—-

Le SNES en campagne : « Un plan d’urgence pour la rentrée 2012 « 

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :