Évaluation des profs : dernière « provocation » de l’ère Sarkozy

09/05/2012
Marie Telling

On aurait pu croire que le changement de pouvoir ne laisserait pas beaucoup de temps aux membres de l’ancienne équipe pour poursuivre leur travail sur certains dossiers. C’était mal les connaître : dès le lendemain de l’élection de François Hollande, François Fillon et Luc Chatel signent le très contesté décret sur l’évaluation des enseignants.

Pourquoi signer un texte qu’on sait déjà condamné ?

Pour Frédérique Rolet, la porte-parole du SNES (le Syndicat national des enseignements de second degré), contactée par Rue89 :

« C’est vraiment de la provocation de la part du gouvernement. Ils veulent montrer qu’ils tiennent leur cap jusqu’au bout contre les syndicats.
Maintenant, l’abrogation va faire perdre du temps à tout le monde. C’était vraiment un geste inutile et plus que contestable démocratiquement. »

Lire l’article dans son intégralité.
—-

Communiqué de presse du 7 mai 2012 :  » Election présidentielle : concrétiser l’espoir pour le second degré et l’ensemble du système éducatif« 

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :