Chatel fait passer in extremis un décret sur l’évaluation des profs

09/05/2012
(AFP)

Le texte prévoit que les enseignants aient un entretien individuel avec leur chef d’établissement. Devant la contestation syndicale, les socialistes promettent de l’abroger.

Après deux grèves les 15 décembre et 31 janvier pour «exiger le retrait» du projet, une nouvelle mouture avait été rédigée, mais sans satisfaire les syndicats qui jugent les changements insuffisants. Leur réaction a été immédiate mercredi.
C’est une «ultime provocation et agression» du gouvernement sortant qui a choisi de le publier «au lendemain de l’échec de Nicolas Sarkozy», a dit Daniel Robin, du SNES-FSU.

Lire l’article dans son intégralité.
—-

Communiqué de presse du 7 mai 2012 :  » Election présidentielle : concrétiser l’espoir pour le second degré et l’ensemble du système éducatif« 

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :