Education: les syndicats pour la rupture

07/05/2012
(AFP)

Les principaux syndicats du monde éducatif ont réclamé au président élu François Hollande une « rupture » en matière d’éducation par rapport à la politique menée par Nicolas Sarkozy, rupture qui soit en particulier perceptible dès la rentrée scolaire 2012.

Premier syndicat des collèges et lycées, le SNES-FSU a aussi demandé une « rupture » avec la « politique économique, sociale et éducative (…) mortifère et brutale » de Nicolas Sarkozy, notamment en « combattant les inégalités sociales et territoriales », et un « plan d’urgence » pour la rentrée. Les personnels et les élèves « attendent des mesures immédiates qui rendront possibles une rentrée scolaire apaisée. Un plan d’urgence pour la rentrée 2012 doit être le premier pas d’un renouveau pour l’éducation ».

Pour cela, le SNES « appelle dès aujourd’hui les personnels dans tous les collèges et lycées à se réunir pour définir les traductions locales de ce plan d’urgence et les faire connaître », et il en « portera l’exigence auprès du nouveau président de la République et de son futur gouvernement ».

Lire l’article dans son intégralité.
—-

Communiqué de presse du 7 mai 2012 :  » Election présidentielle : concrétiser l’espoir pour le second degré et l’ensemble du système éducatif« 

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :