Académie de Créteil – Seine-Saint-Denis – 1200 collégiens en plus, mais 65 postes en moins

28/03/2012
Sébastien Thomas

L’inspection académique annonce une réduction du nombre d’enseignants du second degré malgré une hausse des effectifs. Les syndicats protestent.

« Il n’y a pas de mystère, avec une telle équation, soit on augmente la moyenne d’élèves par classe, soit on sabre dans les moyens non obligatoires comme les heures de classes dédoublées, les projets pédagogiques, l’accompagnement éducatif, se désole Mathieu Logothétis, délégué départemental du SNES. Du coup, on a le sentiment que les effets du plan de rattrapage de 1998 (NDLR : un important effort financier avait été consenti par l’Etat dans le 93 pour donner une nouvelle impulsion dans le domaine de l’éducation) ne sont plus visibles. Et quasiment aucun établissement n’y échappe. » L’ensemble des syndicats estime que cette mesure prouve que l’Education n’est plus une priorité pour l’Etat.
« Le cas le plus flagrant est celui des heures supplémentaires, détaille Mathieu Logothétis. Plutôt que de créer des postes, l’Etat préfère distribuer des heures sup. Résultat : celles-ci composent 7% de la dotation horaire des collèges, ce qui correspond à environ 1,5 à 2 postes par établissement. »

Lire l’article dans son intégralité.
—–

Le Site du SNES Créteil

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :