Hausse des salaires des profs :«Je n’appelle pas ça une valorisation»

29/02/2012
Aladine Zaïane et Julie Dungelhoeff

Les professeurs certifiés qui le souhaiteront pourront travailler huit heures de plus par semaine et gagner près de 500 euros de plus par mois. C’est la proposition phare que Nicolas Sarkozy a faite hier à Montpellier en matière d’éducation.


Même constat du côté de Roland Hubert du syndicat national des enseignements du second degré(SNES) qui refuse de parler de « valorisation ». « Je n’appelle pas ça une valorisation » mais plutôt « augmenter légèrement les salaires » des enseignants. En outre, il retrouve dans cette annonce les accents du discours de 2007 : « cette nouvelle annonce qui s’inscrit dans la lignée des précédentes signifie simplement : on a supprimé trop de postes, il manque des adultes dans les établissements et bien les enseignants devront travailler plus longtemps »

Lire l’article dans son intégralité et voir la réaction de Roland Hubert, co secrétaire général du SNES-FSU du reportage du JT de Public Sénat.
—–

Le SNES en campagne – Communiqué de presse du 29 février 2012 : « La fuite en avant du président-candidat« 

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :