Les 1 020 suppressions de postes d’enseignants font déjà du bruit

17 décembre 2011

17/12/2011
Pierre-Laurent Flamen

Comme nous l’annoncions en exclusivité dès hier, l’académie de Lille devrait enregistrer, dans l’enseignement public, 1 020 suppressions de postes à la rentrée 2012. Une hémorragie qui en suit une autre : 865 postes en 2011. Les syndicats et le PS ruent dans les brancards. Du côté de l’UMP, on justifie par la diminution du nombre d’élèves.

La secrétaire régionale FSU d’ajouter : « Avec ça, ils vont être obligés de fermer des classes. » Contrairement à ce qu’avait annoncé Nicolas Sarkozy en juin : « Le nombre de fermetures de classes (dans le primaire) n’excédera pas le nombre d’ouvertures liées aux évolutions démographiques. » Le ton est tout aussi agacé chez Karine Boulonne, secrétaire régionale au SNES-FSU : « On se demande où on va pouvoir gratter des postes.

Lire l’article dans son intégralité.
—–
Le SNES en campagne : Budget-Rentrée

Le Site du SNES Lille

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :