La réforme de l’évaluation des enseignants s’invite dans la campagne de 2012

15/12/2011
Isalbelle Ficek

Les enseignants dans la rue. Le candidat du PS à l’école. Ce matin, la quasi-totalité des syndicats d’enseignants appelle à une grève et des manifestations contre la réforme du système d’évaluation des professeurs qui a mis le feu aux poudres mi-novembre après la fuite de deux textes d’arrêté et de décret, donnant l’impression d’un projet bouclé.

Si le système actuel mécontente tout le monde, le gouvernement propose une petite révolution, avec une auto-évaluation des enseignants accompagnée par les inspecteurs, qui aboutit à un entretien professionnel triennal réalisé par le supérieur hiérarchique. « C’est le coeur du désaccord, fustige Daniel Robin, du SNES-FSU, premier syndicat du secondaire. C’est comme confier à un administratif l’évaluation des pilotes de ligne, c’est un danger pour la sécurité ! » Avant-hier, le ministre de l’Education, Luc Chatel, a déclaré « ne pas souhaiter que le chef d’établissement évalue seul un enseignant », mais tenu ferme sur l’idée « de donner des responsabilités, ce n’est pas un gros mot, de management aux chefs d’établissement ».

Lire l’article dans son intégralité.
—–
Communiqué de presse intersyndical du 6 décembre 2011 : « L’intersyndicale éducation confirme son appel à la grève le 15 décembre »
Communiqué de presse du 14 décembre 2011 : « Obstination coupable »
Actualité syndicale : « Evaluation des personnels : le projet révoltant du Ministère« 

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :