Histoire scolaire ou nationale ?

06/10/2011

par Roland HUBERT co secrétaire général du SNES-FSU, Alice CARDOSO responsable du groupe Histoire-Géogrpahie au SNES-FSU, Laurence DE COCK et Suzanne CITRON historiennes.

Quelques enquêteurs médiatiques alertent l’opinion sur l’entreprise en cours d’assassinat de l’histoire de France. Les grands hommes, les grands règnes, les repères (c’est-à-dire les grandes dates) seraient en train de disparaître au profit de «nouveautés» comme l’histoire des Empires médiévaux africains ou l’Inde des Guptas. Selon les contempteurs des nouveaux programmes scolaires de collège, il y aurait grand danger donc, et urgence à rétablir un récit national avec ses héros, seuls en mesure de reconstruire une identité collective menacée par le communautarisme. Outre le fait qu’elle ignore que l’histoire nationale conserve une place prépondérante dans les programmes, cette offensive nous apparaît dangereuse.

Lire la tribune dans son intégralité.
—–

Pétition : Histoire géographie en 1ère : un programme insoutenable, qui dénature la discipline et nos métiers

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :