Une sonnette d’alarme en guise de cloche pour la rentrée 2011

29/08/2011
Clarisse Jay

Après le 1er degré, c’est au tour des enseignants des collèges et lycées d’alerter sur les conditions de la rentrée scolaire 2011. Alors que 4.800 postes vont être supprimés cette année, près de 80.000 élèves supplémentaires sont attendus.

Après le Snuipp-FSU la semaine dernière (principal syndicat du premier degré), c’était au tour du SNES-FSU, son équivalent pour le second degré, de faire un point ce lundi matin sur des conditions de rentrée scolaire particulièrement dégradées.[…]
« La poussée démographique s’accentue et va continuer », alerte le SNES. Le baby-boom de 2000 a « apporté » 25.000 élèves supplémentaires dans les classe de 6e cette année. Et la poussée de 2006 portera cet afflux à près de 50.000 à la rentrée 2016.[…]
Pour preuve, le nombre de places offertes aux Capes externes qui n’ont pas trouvé preneur à la session 2011.[…]
Résultats ? Un recours accru aux contractuels et aux remplaçants. « Certaines académies n’ont déjà plus de remplaçants disponibles, certains ayant été affectés à l’année pour masquer les sous-effectifs », dénonce ainsi Frédérique Rolet.[…]
« Le gouvernement est prêt à lancer de nouveaux chantier avant la fin de l’année, tels ceux des rythmes scolaires et de l’évaluation des enseignants », estime Daniel Robin. Deux chantiers sensibles aux lourdes conséquences pour les enseignants, notamment en terme de temps de service pour ce qui est du raccourcissement des vacances d’été, évoqué depuis 2010. Pour Frédérique Rolet, le gouvernement cherche par cette course aux réformes à rendre plus difficiles d’éventuels retours en arrière ultérieurs.

Lire l’article dans son intégralité.
—–

Communiqué du 29 août 2011 : Le dossier de presse de la conférence de rentrée du SNES

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :