Académie de Nancy-Metz – 160 postes de surveillants supprimés à la rentrée

25/06/2011
Stéphanie Schimtt

«Mon engagement en ce domaine est total […] Dans les principes de notre École, la transmission des savoirs est absolument indissociable de l’éducation et de l’humanisation. Et l’on sait trop bien que le harcèlement s’installe partout où les adultes abandonnent les enfants à eux-mêmes […] », ainsi s’exprimait le ministre de l’Éducation à l’occasion des Assises nationales sur le harcèlement à l’École, le 2 mai dernier. Un chapelet de bonnes « intentions » qui contraste avec le courrier du recteur d’académie qu’ont reçu les proviseurs lorrains le 15 juin dernier.

« Nous sommes en colère. D’abord sur les méthodes employées par le rectorat », explique Marie-Pierre Forget, secrétaire générale du SNES Lorrain. Et pour cause. La missive arrive en plein boum du baccalauréat et seulement 15 jours avant les renouvellements de contrats des AED, que certains ne verront pas reconduits. […]
« Nous y voyons une volonté de l’État de dire aux collectivités : ‘’puisque vous financez le matériel, pourquoi pas les personnels ?’’. Un poids supplémentaire pour les collectivités », ajoute la secrétaire générale du SNES Lorraine. « Mais nous ne laisserons pas passer cette mesure sans réagir », préviennent les syndicats des personnels d’éducation réunis. Une pétition en ligne sur http://www.nancy.snes.edu/petitions_papier/index.htm, a déjà recueilli des centaines de signatures et une action syndicale est prévue autour du 5 juillet.

Lire l’article dans son intégralité.
—–
Le SNES en campagne – Budget/Rentrée

Le Site du SNES Nancy-Metz

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :