« Plan sciences à l’école » : les syndicats parlent de « coquille vide »

31/01/2011

« Plutôt que de chercher des mesures dilatoires et des effets de manche, le ministre ferait mieux de donner les moyens aux personnels d’exercer leurs missions », commente le SNES-FSU.

SNES-FSU (premier syndicat enseignant des collèges et lycées), qualifie dans un communiqué les mesures de « plan sciences… sur la comète » :

« Le ministre feint de vouloir promouvoir l’expérimentation et les travaux pratiques, alors que les suppressions de postes et la réforme de la voie générale du lycée conduisent à une diminution des horaires et à la dégradation des conditions d’enseignement des sciences dans le second degré: plus aucun élève ne peut avoir, aujourd’hui, la garantie qu’une partie de son enseignement scientifique pourra se faire en groupes restreints ».
« Plutôt que de chercher des mesures dilatoires et des effets de manche, le ministre ferait mieux de donner les moyens aux personnels d’exercer leurs missions. Ils le lui rappelleront mardi 10 février dans la grève pour une autre politique éducative. »

Lire l’article dans son intégralité.
—–

Le SNES en campagne – Communiqué de presse du 31 janvier 2010 : »Un plan sciences… sur la comète« 

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :