Académie de Toulouse – Pardailhan : Les enseignants ne lâchent rien

29/01/2011
Georges Lannessans

Hier, à Pardailhan 200 manifestants protestaient contre les 15 suppressions de poste dans le secondaire.

Initialement prévue à 8 h 30, la réunion entre les caciques de l’académie de Toulouse et les représentants d’établissements a été retardée par l’entretien préalable obtenu par les leaders de la CGT et de la (ndlr : du)  SNES-FSU. Pour Franck Gombaud, secrétaire départemental de cette dernière, également professeur d’histoire-géographie au lycée de Lectoure, il était impératif de réagir au plus vite, en bloquant l’accès au lycée. « Ces suppressions de postes sont les signes avant-coureurs de la fermeture de certains établissements. Cette manifestation est censée montrer toute notre exaspération. Le Gers est le cinquième département le plus pauvre de France. Dans ce contexte, on s’estime poignardé. On a besoin de soutien, pas de suppressions de poste. »

Lire l’article dans son intégralité.
—–

Le SNES en campagne – Budget/Rentrée 2011 – « 4800 emplois en moins, 48500 élèves en plus, cherchez l’erreur ! » (Article du 16 janvier 2011)

Le Site du SNES Toulouse

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :