Un bonus pour les proviseurs

25/01/2011
Anne-Charlotte Dusseaulx

Le ministre de l’Education nationale, Luc Chatel, a annoncé mardi sur France Info qu’une rémunération variable sera accordée, tous les trois ans, aux chefs d’établissement du secondaire, en fonction de leurs résultats. Une mesure qui divise les syndicats.

Mais tous ne voient pas cette annonce d’un bon œil. Sur RTL, le SNES -FSU, principal syndicat enseignant des collèges et des lycées, a dénoncé un dispositif mettant en place une « prime à la servilité ». « L’image que le chef d’établissement va donner, c’est quelqu’un qui est désormais dans le camp de ceux qui défendent des politiques contestées, comme les suppressions de postes ou la réforme du lycée », a estimé le co-secrétaire général du Snes-FSU, Daniel Robin. Selon lui, ce n’est pas « un bon signe pour les relations » entre chefs d’établissement et professeurs.

Lire l’article dans son intégralité.
—–

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :