6.000 euros pour les chefs d’établissements performants

25/01/2011
Noëmie Rousseau

Les bons élèves ont des images, les principaux et proviseurs auront une prime de 6.000 euros. Elle sera versée tous les trois ans en fonction de leurs résultats, annonce le ministre Luc Chatel. Tollé chez les enseignants.

Et Frédérique Rolet, co-secrétaire générale du SNES-FSU, le principal syndicat d’enseignants de l’enseignement secondaire, de s’insurger : « Dans un contexte difficile où les relations entre chefs d’établissement et équipes pédagogiques sont dégradées, c’est soit une revalorisation pour tous, soit rien. Par principe, nous sommes contre les primes, elles clivent les personnels, séparent les corps entre eux. Cette prime est vécue comme un moyen de pression supplémentaire sur les profs. Les principaux et proviseurs les plus zélés, ceux qui appliqueront le mieux les réformes seront récompensés. »

Lire l’article dans son intégralité.
Disponible seulement pour les abonnés du journal.
—–

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :