Académie de Versailles – Puteaux – Le collège en grève réclame des surveillants

05/01/2011
Florence Hubin

Les cours devraient se faire rares demain au collège Maréchal-Leclerc de Puteaux. Une majorité d’enseignants, soutenus par les parents vont cesser le travail.

Pour Marianne Auxenfans, porte-parole du SNES 92, le Syndicat national des enseignants du second degré, la situation de ce collège est un exemple des conséquences désastreuses de la pénurie de surveillants et de la précarisation des postes. « Malgré les demandes de l’établissement, et alors qu’il affiche des effectifs de près de 800 élèves (NDLR : 779 très exactement), il n’y a qu’un seul CPE (conseiller principal d’éducation) au lieu des deux requis pour ce type de collège. » Un seul CPE, et pas assez de surveillants : « Le nombre d’assistants d’éducation baisse sur l’académie de Versailles, il y a eu 45 suppressions de postes à la rentrée scolaire », rappelle Marianne Auxenfans. […]
« Par mesure d’économie, le ministère du Travail finance de moins en moins les contrats aidés. Or il y en a de nombreux dans les établissements scolaires, dédiés à des fonctions de surveillance, ou à l’administration, notamment pour pallier les postes d’assistants d’éducation supprimés, explique la responsable du SNES. Le ministère de l’Education va mettre fin peu à peu à ces contrats aidés, qui sont au nombre de 495 dans le département des Hauts-de-Seine et représentent environ 250 postes. » Pour Marianne Auxenfans, tous les établissements du secondaire risquent d’être touchés par la disparition programmée de ces emplois précaires.

Lire l’article dans son intégralité.
—–

Le SNES en campagne : Budget/Rentrée 2011

Le Site du SNES Versailles

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :