Les professeurs débutants déplorent le manque de formation

16/11/2010

Des professeurs débutants de collèges et lycées, qui pour la première fois cette année font cours à plein-temps sans avoir été formés avant, déplorent trop d’heures de cours et des difficultés pédagogiques, faute d’expérience.

« J’ai l’impression d’être dans l’urgence depuis le tout début de l’année », témoigne Mathilde, 24 ans, professeur de français en collège dans l’académie de Créteil et qui n’avait jamais fait classe avant la rentrée. « On n’a aucun recul. Pour la discipline, j’aimerais trouver autre chose que la méthode de l’urgence, les sanctions. Mais je n’ai pas le temps de réfléchir à ça, avec les cours à préparer du jour au lendemain », ajoute-t-elle.

Comme elle, plusieurs professeurs stagiaires réunis par le syndicat SNES-FSU lors d’une journée consacrée à leur situation ont fait part d’un début d’année très éprouvant, conséquence de l’entrée en vigueur de la réforme de la formation et du recrutement des enseignants.

Lire l’article dans son intégralité.
—–
Le SNES en campagne – Journée nationale d’expression des stagiaires : le dossier de la conférence de presse

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :