« Mon premier cours était une catastrophe ! »

21/10/2010
Laurent Mouloud

Lâchés dans les classes sans formation, les professeurs stagiaires galèrent depuis la rentrée. Ils ont témoigné hier de leur souffrance lors d’une journée organisée par le SNES-FSU.

«Un bilan désastreux. » Sombre constat, hier, du SNES-FSU à propos de la situation des professeurs débutants dans les collèges et lycées. Premiers à faire les frais de la réforme de la formation des maîtres, ces quelque 7 000 stagiaires, tout juste lauréats du concours, ont été placés dès cette rentrée à plein-temps devant les élèves, sans aucune formation 
préalable. Un mois et demi plus tard, le syndicat tire de nouveau la sonnette d’alarme. Chiffres à l’appui.(…)
« Ces conditions d’entrée dans le métier sont inadmissibles », souligne Frédérique Rolet, co secrétaire générale du SNES.

Le syndicat organisait hier une « journée nationale d’expression des stagiaires ». Une dizaine d’entre eux sont venus témoigner dans les locaux du syndicat.

Lire l’article dans son intégralité.
—–

Le SNES en campagne – Journée nationale d’expression des stagiaires : le dossier de la conférence de presse

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :