Académie de Toulouse – Ces Jeunes profs qui craquent

05/10/2010

Au plan national, le SNES-FSU est inquiet d’une situation catastrophique qui pourrait atteindre son point critique au moment des premiers conseils de classes, en novembre, une date généralement butoir pour tous les enseignants. En attendant, pas la moindre solution à l’horizon.

point de vue : Pierre Priouret est co-secrétaire du SNES dans l’académie de Toulouse
« Novembre, un cap critique »

Que savez-vous de la situation des 249 nouveaux profs qui exercent en Midi-Pyrénées ?

L’été dernier, nous les avons accompagnés jusqu’à leur affectation. Aujourd’hui, ils sont noyés par la masse de travail et nous n’avons que peu de nouvelles, mis à part pour deux d’entre eux qui veulent jeter l’éponge. La semaine prochaine, le Snes lance une enquête nationale pour avoir une idée du « comment ça se passe ». Cela en prévision du palier redouté de novembre. Tous les profs sont débordés par les premiers conseils de classe et les premières vraies difficultés pédagogiques apparaissent. Nous savons que ce cap sera très difficile pour les jeunes stagiaires.

Lire l’article dans son intégralité.
—–

Le SNES en campagne – Conditions de stage : le grand bazar

Le Site du SNES Toulouse

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :